Parce que la fatigue au volant est responsable de nombreux accidents de la route, une étudiante suisse a créé un algorithme qui permet de reconnaître les signes de fatigue chez les conducteurs.

La caméra qui combat l'assoupissement au volant

Marina Zimmermann, une étudiante de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne a créé dans le cadre de son Master, un algorithme couplé à une caméra vidéo qui permet de détecter l'endormissement des conducteurs. Comment ? Ce programme calcule le pourcentage de temps pendant lequel la paupière voile l'oeil entre 80% et 100%. Pour tester l'efficacité du système, la caméra a été placée dans une voiture de démonstration PSA Peugeot Citroën. 

Ce système pourra permettre d'obtenir des informations sur la fatigue du conducteur et l'alerter lorsqu'il est proche de l'endormissement. Couplé avec d'autres données telles que les bâillements ou l'inclinaison de la tête, la détection du sommeil pourrait être prise à temps pour éviter des accidents mortels sur les routes. 

PSA Peugeot Citroën compte bientôt exploiter ce programme dans ses véhicules, après sa validation. Selon les chiffres de la Sécurité Routière, un accident mortel sur trois sur autoroute est dû à l'assoupissement au volant. Conduire alors que l'on est fatigué provoque les mêmes effets négatifs que la présence d'alcool dans le sang. Face à ces chiffres, l'innovation suisse pourrait bien être une solution efficace pour réduire les risques pris par les conducteurs trop téméraires...

Rédigé par Marion Auvray