Autre chantier emblématique, pour fin 2006, la future carte d'identité électronique – le projet Ines (Identité nationale électronique sécurisée). Un concept récurrent en France, sur lequel le gouvernement de 2001 planchait déjà sous le nom de « Titre fondateur »...

Sa particularité ? Elle serait dotée d'une puce contenant des données personnelles, notamment biométriques (empreinte digitale et photo), et pourrait avoir d'autres applications, comme des téléprocédures administratives. Ce qui a suscité des remous quant aux garanties de protection de la vie privée. Au point que le ministère de l'Intérieur a confié début février au Forum des droits de l'Internet, organisme parapublic, l'organisation d'un débat en ligne sur ce thème via un forum de discussion : www.foruminternet.org/carte_identite/ , ouvert jusqu'en mai.
Une carte à puce sécurisée donc, dont la Belgique s'est déjà dotée (voir encadré), tout comme la Suède et la Finlande, et bientôt l'Italie, l'Allemagne et le Royaume-Uni.
Attendue aussi pour 2006, la Carte Vitale nouvelle version, qui devra permettre de mener des procédures dématérialisées. Surtout, le service personnalisé sur Mon service-public.fr devrait donner accès à l'internaute fin 2006 à un guichet administratif. Où il pourra se créer un compte personnalisé accessible par un mot de passe, et accéder à des services de base – actualité, choix de télé procédures à utiliser, système de rappels de dates-clé (par exemple la date limite de paiement des cotisations)…
Voire des services plus complexes, comme l'accès à ses dossiers au sein des divers services partenaires. Un test doit démarrer en mai auprès de 500 utilisateurs.