Tout cela, c’est une question de piles

You give me your number, I call you up“. Et bien non, Ol’ Dirty Bastard, tu n’as plus de batterie, tu n’as plus de piles, tu as beau dire que you’re « the O-D-B, as you can see », ça ne change rien, tu n’es plus rien, avec ton bout de plastique dans les mains. Oui, tout est question de piles, ici-bas. D’aucuns se battent pour mettre l’accès à Internet au même niveau que l’accès à l’eau et à la nourriture. Puisque l’on n’est pas à une exagération près, autant remplacer « Internet » par « batterie chargée », ce sera tout aussi efficace.

Tout a commencé il y a longtemps, sûrement un été proche de l’eau et des plages, avec Roberta Anderson (*). Un jour, elle trébuche sur un objet et décide de le déterrer. Ce faisant, au fil des jours, elle multiplie les inventions fonctionnant à piles et zou, développe la faculté de lire les pensées et de communiquer par la pensée avec les autres personnes affectées par l’objet.

Puis, c’est en me promenant sans idée consommatricienne sur un site où les ventes sont privées, ce qui semble avoir inspiré le nom de baptême du service, que je tombe sur une boutique virtuelle organisée en l’honneur de la business unit en charge des piles de l’Américain Energizer.

Et là, ce matin, après avoir fait le tour des idées du matin quel journal, je tombe nez à écran avec ceci : ENERGY STAR ® certified, the Energizer ® Intelligent Charger represents a new generation of NiMH (nickel-metal hydride) battery chargers and uses smart technology to help you do more - at work, at play and in life.

Et qu’y a-t-il de si intelligent dans cela ® ? Mm ® ? Un compte à rebours numérique qui vous indique le temps de charge restant ; une jauge, numérique elle-aussi, qui estime la durée de vie des piles au moment où vous reluquez ladite jauge ; un indicateur de qualité des piles ; un système de reconnaissance des piles intruses car alcalines donc non rechargeables.

(*) Ol’ Dirty Bastard / Nigga Please / Got Your Money (©Elektra/Asylum, 1999)
(*) Stephen King / Les Tommyknockers (© Albin Michel, 2000)
Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia