La start-up propose de garantir la disponibilité d’une place de stationnement à toute heure grâce à une solution de partage de parkings privés.

Qui choisit Zenpark, garde sa place !

Zenpark est une start-up qui favorise l’éco-stationnement en proposant une solution de partage de parkings afin de remédier au problème de places. En effet 30% de la circulation automobile des grandes villes européennes est due à la recherche d’une place de stationnement alors que, dans le même temps, environ 25% des places de parkings privés sont libres de façon permanente.

«L’idée de Zenpark répond à une demande explicite de la part des automobilistes puisque 10 000 places sont recherchées par heure alors que 23 000 places sont disponibles en permanence» explique William Rosenfeld, CEO de Zenpark à L’Atelier. Ainsi, Zenpark se propose de mettre en relation ceux qui ont besoin de places et ceux qui en ont déjà mais n’en ont pas l’utilité. Son défi est donc de transmettre aux conducteurs l’information sur les places libres en temps réel, et de garantir leurs disponibilités. En effet, ce service propose de réserver une place de parking afin de s’assurer que celle-ci demeure libre jusqu’à ce qu’on y accède.  

Cette solution s’apparente à l’autopartage, en ce sens que l’utilisateur dispose du véhicule uniquement pour la durée de son besoin et ici c’est le même principe non pas pour la voiture, mais pour la place. Les utilisateurs de ce système ne consomment en effet que leur stationnement : la tarification peut se faire à la minute ou au mois. C’est-à-dire que Zenpark propose une utilisation adaptée en fonction des besoins des automobilistes. Cependant «ces places de parkings privés n’appartiennent pas à des co-propriétaires mais sont des places que les grands détenteurs de parking comme les bailleurs, les entreprises, les administrations, et les foncières peuvent partager de manière sécurisée» précise William Rosenfeld.

Ce système fonctionne grâce à diverses technologies : un équipement par parking qui permet d’ouvrir n’importe quel type de barrières sans modifier les systèmes d’ouverture existants, une plateforme logicielle pour contrôler les entrées et sorties, un site web sur lequel on peut  ajouter un parking à nos favoris, accéder à son historique, une application mobile pour localiser une place de parking libre en temps réel et la garantir en la réservant, et enfin une télécommande pour accéder aux parkings Zenpark ou partenaires.

Ce système s’adresse à plusieurs types de publics dont les professionnels dits mobiles, les résidents qui n’ont besoin d’un parking que la journée ou au contraire que le soir. Afin de leur proposer le coût le plus bas possible, Zenpark a pour projet de travailler en concertation avec les villes. C’est-à-dire qu’il mettrait à la disposition des collectivités locales, une offre de substitution au stationnement en voirie afin de libérer de l’espace public.

Enfin, ce service sera accessible au grand public au 1er trimestre 2013 dans les villes de Strasbourg et Paris et a pour projet de s’étendre à l’Europe. A suivre. 

Rédigé par Elyse Charvin