L'ouverture à tous du nom de domaine en .ME est un succès. Une énième déclinaison du Me, Myself and I ?

Ne soyez pas un .COM. Obtenez un .ME.

Sur le web, on aime parler de soi. Enfin, en règle générale, on aime parler de soi. Et les réseaux sociaux, blogs et autres sites sont des supports parfaits pour cette expression de l'ego. Avec la possibilité de déposer un nom de domaine en .ME, on pourrait penser que cette envie d'ego allait trouver chaussure à son pied. D'ailleurs selon .ME Registry, plus de 650 000 extensions auraient été déposées. 

Peut-être pas tant que ça. Car on se rend compte que le .ME est beaucoup déposé principalement par les bloggeurs, les entrepreneurs ou par tout autres personnes ayant besoin de se mettre en avant sur la Toile à des fins professionnelles.

Tout le monde se souvient que pendant la campagne présidentielle, un chômeur a utilisé le nom de domaine www.hollande2012.com pour mettre son CV en ligne. Maintenant on n'a plus besoin de faire ce genre de pub pour se faire connaître.

Pas mal de noms de domaine ". ME" sont enregistrées chaque mois comme une alternative à l’habituel ". COM" par des gens qui veulent montrer au monde qu'ils sont une personne individuelle, et pas forcément une société ou une association.

Aujourd'hui, avoir une bonne identité dans le monde virtuel est aussi crucial qu’avoir une bonne image dans le monde réel. Beaucoup des personnes dépositaires sont à la recherche d’un nouveau job, veulent faire la promotion de leur entreprise, ou simplement partager un blog ou un album photo, rapporte ainsi .ME Registry. Qui estime que la combinaison de son nom de domaine «. ME » peut personnaliser davantage son image de marque. Un moyen de soigner son personal branding, donc. Reste à savoir si avec l'ouverture d'autres noms de domaine, par exemple au nom d'entreprises, de villes, de communautés, cet engouement pour le Moi va se poursuivre à la même vitesse.

 

Rédigé par Ana Cervera-Lozano
Journaliste