Dans la famille mariage geek, je demande le couple 2.0.

On connaissait déjà les premières noces robot. Non pas entre robots, mais officiées par un prêtre robot. Un couple japonais s’était ainsi uni, au vu et au su de tous devant un charmant petit robot en fleurs, l’i-Fairy.

Le geek estival est autrement romantique. Non content de rencontrer sa moitié sur le web, il l’épouse aussi grâce à la Toile. Cette créature de l’été s’appelle Matthias van Horn, ni plus ni moins responsable développement chez Digg.

Mesdames, - et messieurs galants, rassurez-vous, le fiancé a été un poil plus inventif qu’une bête demande en mariage sur réseau social ; il a détourné le 2.0 à son profit, en utilisant Twitter, Facebook, Foursquare et Qik.
Comment ?
Il a tout d’abord déclaré à sa dulcinée partir pour un voyage d’affaires à plusieurs centaines de kilomètres.
De son côté, celle-ci est partie en excursion avec un complice du futur marié.
Une demi-heure avant, il envoie un message avec un url à leurs familles respectives, afin qu’elles puissent suivre en live sa demande sur la plateforme de streaming vidéo, Qik.

Flanqué d’un ami filmant la scène, il se "checke" sur Foursquare à l’endroit où se trouve la demoiselle. Le check-in est alors reporté sur Twitter et Facebook, avec un commentaire adressé à sa fiancée « retourne-toi ».
Celle-ci reçoit par sms une notification et tadam, voit Van Horn se déclarer.

Romantique ?
Je ne dois pas être assez geekette pour apprécier. J’admire le stratagème et l’inventivité du futur marié. Après, pour le soupir rêveur, je passe mon tour.

N’empêche que rien que pour ça, Foursquare devrait attribuer à M. Van Horn un badge « Marriage proposal ».
Je me demande si du coup, on verrait davantage de demandes en mariage via Foursquare.

A l’enfant qui demande à ses parents comment ils ont décidé de se marier, on répondrait « il manquait le badge « Marriage proposal » à ton père, donc… »

Rédigé par Lila Meghraoua
Journaliste/Productrice radio