Alors que les Etats-Unis sont en plein débat sur la place des armes dans leur société, l'entreprise Yardarm a imaginé une technologie capable de contrôler les armes à distance via le smartphone.

Et si le contrôle des armes passait par le smartphone ?

Parce que le droit de porter une arme est inscrit dans le second amendement de la constitution américaine, il est difficile d'en contrôler la circulation. Près de 310 millions d'armes à feu seraient actuellement présentes sur le territoire américain, comme le rappelle la société Yardarm. "Les dramatiques évènements qui ont eu lieu ces derniers mois, notamment la tuerie de l'école maternelle de Sandy Hook, ont changé la donne. Les gens sont conscients qu'il faut faire quelque chose pour contrôler les armes", explique Donald Sebastian, vice-président du New Jersey Institute of Technology. 

La société Yardarm a donc lancé la semaine dernière son programme Safety First, qui permet aux propriétaires d'armes à feu de les contrôler à distance grâce à des capteurs installés sur le pistolet, eux-mêmes reliés au smartphone de la personne. Ces capteurs indiquent avisent le propriétaire lorsque l'arme est manipulée ou déplacée. Ils permettent aussi d'activer ou désactiver à distance la gâchette de l'arme directement depuis le smartphone. Le programme Safety First déclenche aussi une notification aux autorités lorsque l'arme est portée par quelqu'un d'autre que son propriétaire. 

"Imaginez que vous êtes en vacances avec votre famille, ne voudriez-vous pas savoir en temps réel si votre arme à feu est manipulée par un cambrioleur ou pire, un enfant?", questionne Bob Stewart, directeur de Yardarm Technology. Non seulement la technologie créée par la société américaine pourrait être un réel atout pour les autorités, mais de plus, elle ne représente pas un gouffre financier pour les propriétaires d'armes à feu. L'installation des capteurs et l'application mobile ne représentent en effet qu'un coût de 50 dollars pour pistolet et 12 dollars d'abonnement par an. 

Rédigé par Marion Auvray