Cuisiner virtuel, c'est quoi ?

C’est l’heure des comptes pour le site allemand chefkoch.de qui publie des recettes de cuisine. Plus de 5 millions de visiteurs écrivent, lisent et échangent leurs recettes de grand-mère chaque mois. Internet peut-il donc révolutionner notre manière de penser, de concocter et de mijoter de bons petits plats ?

Imaginez-vous un monde parfait où l'un des conjoints rentrerait du travail vers 20h, et sentirait dès la cage d’escalier une odeur exquise de cuisine concoctée par son autre moitié. Il se mettrait à table pour déguster des recettes délicieuses et variées, chaque jour différentes, grâce à la magie et  l’opulence de la toile. STOP, Internet nous donne peut-être à toutes et à tous des idées mais ne va pas pour autant cuisiner à notre place.

La révolution n’est donc pas encore dans notre assiette mais bien dans le comportement vis-à-vis de l’utilisation de sites comme moyen de recherche de recettes. D’après l’analyse conduite en Allemagne par GfK Panel Services sur près de 15000 foyers, 2 visiteurs sur 3 sont des femmes, la moitié des utilisatrices a entre 30 et 49 ans  et a suivi des études supérieures. Dans la majorité des cas, dommage pour vous Messieurs, elle vit seule.

De nombreux sites comme daskochrezept.de, kochbar.de, kochmeister.com, marions-kochbuch.de and maggi.de se font concurrence mais sont largement distancés par le leader incontesté chefkoch.de qui attirent environ 12 % des internautes allemands chaque mois. L’internaute s’attarde en moyenne sur ce site 15 minutes contre 5 minutes environ pour les autres sites de la Toile.

Les éditeurs de  livres de cuisine et de magazines spécialisés n’ont pas encore de souci à se faire puisque les lecteurs utilisent toujours les supports traditionnels pour réaliser leurs recettes. Internet est donc un outil complémentaire mais qui a sa carte à jouer pour révolutionner nos recettes de grand-mères.

Rédigé par Maxime Besson Vivenzi