La théorie de l'évolution (et ses dérives) est bien connue. La loi du plus fort ! Le plus fort survit, le faible disparaît et l’espèce devient plus performante. Une théorie qui s’applique depuis quelques années aux comportements stupides qui, parfois, entraînent la mort. Voilà ce que récompensent chaque année les Darwin Awards. Pour rentrer dans la légende, il faut donc qu’il y ait mort. Et une particulièrement idiote si possible ! La sélection est faite par des internautes du monde entier. La livraison de l'année dernière avait ainsi récompensé un prêtre brésilien, qui a un jour décidé de rejoindre Dieu (la vraie raison était plus noble mais j’aime bien ma version, alors je réécris l’histoire). Amoureux de Jules Vernes il s’est arrimé à des dizaines de ballons gonflés à l’hélium et a pris son envol… Pour évidemment disparaître gelé ou asphyxié, bref dans des circonstances étranges. Un vol d’ange somme toute.

Le nouveau palmarès est arrivé pour la plus grande joie des amateurs d’humour noir à l’esprit cynique (comme votre serviteur qui se marre bien en lisant les histoires des primés de cette année derrière son écran, et en se cachant autant que possible dans l’open space).

Mais pourquoi tant de cruauté me direz-vous ? Mais parce qu’il est bon de rire de tout et surtout de la bêtise des autres (rire de la sienne demande plus d’années d’entraînement).

Alors qu’en est-il du classement de cette année !

Un grand crû !

Des doubles gagnants pour cette année… L’histoire se passe en Belgique (je vois déjà les petits sourire en coin). Deux hommes ont décidé de faire sauter la banque et de repartir pleins aux as… Ils ont en effet fait exploser la fameuse banque… Et eux avec… Trop de poudre, pas assez de préparation… Bref une mort idiote et malhonnête de surcroît.

L'autre gagnant :

Une femme de Caroline du Nord, qui avait le coude léger, s’était vu retirer son permis de conduire. Il lui en fallait plus pour l’empêcher de braver les éléments et aller se désaltérer : elle a pris un deux roues. Ce, en pleine tempête. Prise de panique sur le chemin du retour, elle a forcé un barrage de police et est tombée dans une rivière en crue. Rien de bien drôle pour le moment. Sauf qu'un policier l'a sauvée en se jetant à sa rescousse dans les flots tumultueux. Laissant ensuite la malheureuse se remettre de ses émotions, le héros est allé appeler du renfort. Ni une ni deux, la dame a replongé dans la rivière ! La mère de la défunte expliquera après coup qu’elle voulait probablement récupérer sa mobylette. "She loved that thing".

Bon ben rien à redire alors.

Rédigé par Alexis Toulon