Le 1er janvier 2007, la directive européenne sur les fonds propres deviendra contraignante pour les entités de tous secteurs d’activité indépendamment de leurs tailles, donc y compris les PME.Cette réforme qui modifie profondément la gestion et la relation avec les banques est centrée sur la maîtrise des pertes de risque opérationnel qui entraînent le risque de crédit. Le rapport du Comité de Bâle de mars 2003 indiquait 8 milliards d’€uros de perte soit en moyenne 90 millions par banques.Certains continuent à croire que Bâle 2 ne concerne que les banques !Cette absence de réaction vient des difficultés inhérentes à la maîtrise des pertes générées par le risque opérationnel. Un seul éditeur de logiciels, OberOn Decision a su anticiper Bâle 2 et ses convergences avec la norme IAS38. Son système décisionnel «Operational risk metrics, modèle MPAR » (Mesure de la performance ajustée pour le risque), permet de récupérer 80 à 95 % de pertes attendues EL et inattendues UL (Cf. courbe de notation).Cette plateforme est brevetée par l’Office US et labellisée par OSEO/ANVAR pour la CEE.
Site web : www.oberon-decision.com