novembre, Dominique Strauss Kahn a donné le coup d'envoi à la campagne nationale d'information sur l'euro. Une brochure de 16 pages "L'Euro et moi" tirée à 23 millions d'exemplaires sera distribuée...

novembre, Dominique Strauss Kahn a donné le coup d'envoi à la campagne nationale d'information sur l'euro. Une brochure de 16 pages "L'Euro et moi" tirée à 23 millions d'exemplaires sera distribuée dans tous les lieux publics, doublée de spots télévisés et d'annonces sur les ondes radiophoniques. Un numéro vert (08.00.01.20.02) complète cette campagne de 39 millions de F dont 19 millions sont financés par la Commission européenne. Dès 1999 : ° Les entreprises, les professionnels, les particuliers pourront payer leurs impôts en euros, sans aucune obligation toutefois. Les déclarations et le règlement des diverses cotisations aux organismes sociaux, devront se faire, en revanche , encore en francs français. ° Les paiements entre les banques centrales nationales et la banque centrale européenne, tous les paiements interbancaires et les opérations boursières seront libellés en euros et ce dès le 1er janvier. ° Les factures des services publics (téléphone, électricité, gaz, eau) seront libellées en euro et en franc. Les Français pourront régler avec l'une ou l'autre monnaie. Les bulletins de salaires des administrations publiques et les pensions d'Etats seront également libellés dans les deux devises.

En revanche, les budgets de l'Etat et des collectivités locales resteront libellés en francs jusqu'en 2002. Les pièces et les billets ne seront mis en circulation qu'à compter du 1er janvier 2002.

Selon un dernier sondage de la Sofres, les Français sont de plus en plus convaincus que l'euro verra bien le jour dans les délais prévus, 57 % d'entre eux lui sont favorables aujourd'hui (49 % en avril 1997), particulièrement les jeunes (62 %). Mais 66 % des personnes interrogées s'estiment toujours mal informées. (Le Monde - Le Figaro - l'Agefi - Libération - La Tribune - Les Echos - 25/11/1997)