D'après une étude réalisée par l'institut CSA pour Orange et Terrafemina auprès de 803 personnes actives occupées et âgées de 18 ans et plus, le digital aurait un impact positif au travail.

Allez, journée de la femme oblige, notons que d'après l'étude, 61% de celles-ci pensent que les outils numériques ont un impact positif sur les opportunités professionnelles de chacun, contre 57% des hommes.

C'est l'accès à plus d'informations qui arrive en tête des apports perçus du numérique, détrônant ainsi les gains de temps et l'accès à des services et produits moins chers.

L'impact positif est également reconnu en ce qui concerne la relation avec les clients, les usagers et les administrés (60% des sondés).

Bien que le numérique au travail semble apporter beaucoup de bonnes choses, trois domaines n'ont pas l'air de convaincre complètement : il s'agit de la concentration des salariés (27% de positif, 36% de négatif et 26% de sans avis), de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle (27%, 40% et 25%), et du niveau de stress au travail (21% contre 42% et 28%).

Les outils numériques au travail n'auraient donc pas que du bon, même s'il est vrai qu'ils facilitent grandement un bon nombre de tâches des salariés. 61% des sondés déclarent même qu'ils amélioreraient la qualité du travail effectué.

Pourtant, le digital a beau séduire, deux Français sur trois (soit 70%) ne se voient pas entreprendre dans ce domaine. Là, les hommes reprennent le dessus : 17% contre 12% des femmes se disent séduits par cette idée. Le pourcentage de femmes ne se pensant pas faites pour l'entrepreneuriat est particulièrement élevé et atteint 61%. Il y a encore des progrès à faire !

 

Rédigé par Kathleen Comte
Journaliste