Comment imaginez-vous le futur ? Pour moi, en tout cas, ce système d’affichage projeté dans l’air créé par des Russes et présenté au « Consumer Electronics Show » de Las Vegas en fait sûrement partie.

Displair, un objet venu du futur

 Il faut croire que d'ici quelques années, les technologies utilisées par Tom Cruise dans Minority Report vont devenir à la portée de chacun. Pourquoi ? Ce dernier système créé par Maxim Kamanine est un système d'affichage interactif qui envoie l’image dans l’air,  grâce à un flux d'air avec des micros particules d’eau, allié à une sorte de projecteur. Non content de propduire une image, ce système permet de diffuser des odeurs, mais aussi de manipuler à l'envi les images, et de les déplacer dans les airs, grâce à un système de capteurs.

Ce qui est incroyable, c’est que l’invention ne nous vient pas des plus gros fabricants du secteur, même s’ils développent l’idée depuis longtemps, mais d’une petite entreprise russe. Le fondateur et inventeur (sur la photo) a pris une longueur d’avance sur ses concurrents avec trois différences fondamentales. Son appareil ne pèse tout d'abord "qu'une dizaine" de kilos contre 80 à 200 kilos pour ses concurrents. Il est le seul à faire du multi touch, les autres ne pouvant utiliser que du single touch. Et enfin, Displair s’adresse à un marché de masse, contrairement aux autres sociétés qui s’adressent dans un premier temps au BtoB.

A L’Atelier on avait aussi parlé d’autres systèmes semblables comme par exemple Microsoft qui a breveté un système pour rendre « palpable » certains objets virtuels grâce aux polymères à mémoire de forme ou encore Nokia qui a mis au point un système pour pouvoir faire de chaque morceau de glace un écran tactile.

On peut imaginer des milliers d’applications pour ce système. Quelques-unes sont expliquées sur le site de Displair, comme par exemple, dans le cas d'opération médicale sans prendre le risque de contaminer quelque chose. 

Il y a un bémol. Il faudra attendre 2018 pour sa commercialisation. Certaines corrections sont encore à faire: ce super écran du futur ne marche pas en extérieur en cas de vent de plus de 5km/h, de grand soleil. Et la définition pèche encore un peu.

Il est difficile de dire si tel ou tel produit pourra devenir un succès dans le futur mais il ne faut pas être grand clerc pour deviner que cette technologie fera partie de notre futur et que le premier sur le créneau sera sûrement le leader du marché. Pourquoi pas Displair ?

Rédigé par Ana Cervera-Lozano
Journaliste