Pourquoi l'école a (encore) besoin du mobile ?

Rappelez-vous de l’époque où vous sortiez de cours les joues rosées par la honte, remerciant votre téléphone d’avoir joué votre tube favori de Britney devant tout un amphithéâtre. Que diriez-vous si aujourd’hui votre cours favori était la conception d’une application mobile pour smartphone ?

Une vingtaine d’universités de l’Oregon ont mis en place un cours de création d’application mobile, développé par Qualcomm Services Labs Inc. dont le but est d’offrir la possibilité aux étudiants d’appréhender un marché en pleine expansion et pourquoi pas de développer des applications à vocation commerciale.

Imaginez alors une classification périodique des éléments chimiques ou encore toutes les œuvres picturales de la Renaissance apparaître sur votre mobile, selon vos envies ? Et si vous êtes plutôt littéraire, il ne vous reste plus qu’à vous créer un répertoire thématique personnalisé de vos classiques. Bref, tout ce dont vous auriez pu rêver quand vous étiez encore sur les bancs de l’école.

Pas très orthodoxe allez-vous me dire, la trust américaine qui se sert de petits étudiants pour envahir l’Apple Store. Mais pourquoi pas.

Pourquoi ne pas penser l’école comme une institution moderne, proche et à l’écoute des entrepreneurs, si cette démarche entre dans une volonté d’échange en offrant des expériences professionnelles inédites?

C’est certainement en fédérant tous types de profils que le mobile saura s’adapter à toutes ses cibles. Passer par l’école permet de sensibiliser des générations à un outil omniprésent dans leur vie, peut-être est-ce même une autre manière d’enseigner l’informatique ou l’économie en préservant les intérêts et loisirs de chacun.

Si en Oregon la création d’applications mobiles permet aux étudiants d’obtenir quatre crédits d’enseignement, peut-être qu’un jour la France verra ces initiatives se développer. Un jour.

Rédigé par Hugo Sedouramane