Pourquoi innover quand on peut passer pour innovant. C'est ce que nous prouvent nombre de fournisseurs en surfant sur les dernières tendances ou les services dans le vent.

"Dans la sécurité, il n'y a pas ou peu d'innovation", m'expliquait il y a peu un consultant en sécurité. Ce à quoi je lui avais répondu que l'innovation marketing dont les fournisseurs du domaine faisaient preuve méritait pourtant un éloge. Éloge que je me dois de faire suite à deux événements. Le premier est la saison du shopping aux Etats-Unis. Le second, la popularité explosive de Facebook. Pour les deux, la stratégie est la même. Les utilisateurs adoptent un usage en masse ? Expliquons leur que c'est très dangereux. Cela ne les empêchera pas de le faire, mais ça leur fera peut-être suffisamment peur pour qu'ils se dotent d'outils supplémentaires, de mises à jours, ou retiennent le nom de la marque qui prodigue ces conseils désintéressés. Exemple : "Une nouvelle étude de Guard ID Systems montre que 91% des acheteurs en ligne durant les vacances gardent leurs mots de passe d'une façon non sécurisée". Que vend Guard ID Systems ?

Achetez notre produit en ligne mais méfiez vous de votre acte achat

Des coffres forts électroniques pour données personnelles sous forme de clef USB pour moins de 40 dollars, déduction de 10 dollars faite… sur Internet. Autre cas de figure, toujours publié pour les achats de Noël, en lettres capitales garanties d'origine : "L'ANNÉE DERNIÈRE, LES MENACES EN LIGNE ONT AUGMENTÉ DE 173 % ENTRE OCTOBRE ET DÉCEMBRE". Cette fois-ci, c'est Webroot qui nous offre l'avertissement. Enfin qui nous le commercialise : son dénicheur de logiciels espions est vendu … en ligne pour moins de 20 dollars, déduction de 10 dollars faite. Un autre veut briller, en ajoutant des alertes sur les risques liés aux dons charitables et aux paiements d'impôts : "Proofpoint Issues Warning About Holiday Shopping, Charity and Tax Scams. Company Issues 'Five Golden Rules' of Online Personal Protection During the Holidays". Proofpoint ne vend rien aux particuliers.

Le trop grand nombre d'utilisateurs est un motif d'inquiétude

Il n'est pas pour autant altruiste. Ses produits protégent les courriels et les données des entreprises. J'arrête là : cela pourrait courir sur des pages et des pages. Ou plutôt des écrans et des écrans… Je finirai donc par le deuxième événement dont je parlais plus haut : le succès de Facebook. Là, ce sont les "experts en sécurité de Moneybookers [qui] mettent en garde les utilisateurs de Facebook contre les risques de vol d'identité". Les raisons de cette méfiance : les informations demandées lors de l'inscription sont visibles par tous les réseaux et amis par défaut. La présélection automatique a des réseaux géographiques. Sont également citées l'attractivité des applications et les personnalisations à caractère privé et la taille surprenante [sic] de la base d'utilisateurs totale du réseau social : celui-ci ne se contente plus d'attirer les étudiants. C'est presque aussi drôle que les groupes anti-Facebook sur Facebook. Mais ceci est une autre histoire.
 
Renaud Edouard-Baraud
Responsable éditorial de L'Atelier
 
A lire et écouter sur L'Atelier :

La menace se concentre sur les applications web et mobile (23/11/2007)
Internaute échange vie privée contre confiance aveugle (22/11/2007)
 "Les TIC sont des armes quand elles sont utilisées pour affronter un adversaire" (21/11/2007)
L'appel au boycott de Facebook (Podcast de l'émission L'Atelier Numérique N° 212)

L'Atelier groupe BNP Paribas