De puissants freins technologiques et économiques entravent le développement du livre numérique. Pourtant celui-ci apporte de profonds bouleversements et révolutionne les concepts de lecture et de livre.

Par Charles Axel Dein, Project Analyst Assistant chez faberNovel.

Le principal frein à la démocratisation du livre numérique est le retard technologique. Il concerne en premier lieu le hardware : il faut prendre acte des limites de l'écran rétroéclairé (fatigue visuelle), et saisir les opportunités offertes par les écrans réflectifs dont le rendu est similaire au papier imprimé. Des technologies comme l'écran Mirasoldéveloppé par Qualcommsont prometteuses. Elles offrent couleur, animations et surtout visibilité en plein soleil. Le retard est moindre au niveau du software. L'interface de lecture du Kindleprésente cependant des déficiences très ennuyeuses, notamment au niveau de la typographie. Enfin, ce retard concerne les formats de fichiers : bien que le format ePubsoit très en vogue, aucun ne peut prétendre avoir le statut de standard lisible sur n'importe quel support. Le modèle pertinent s'approche en tout cas de l'approche d'Amazon (intégration verticale) avec une ouverture plus importante.

Business models : des opportunités à (re)découvrir

S'agissant d'une économie aussi établie que celle du livre, les interrogations sont nombreuses et le futur se fait menaçant pour les acteurs en place. Il est cependant évident que la chaîne de valeur sera bouleversée : montée en puissance de l'auto-publication, dématérialisation, changements d'usages, web... sont autant de ruptures qui ne pourront qu'engendrer une forme de destruction créatrice. Les réponses qui s'esquissent, comme les DRM(ces dispositifs permettent par exemple d'empêcher l'utilisateur de prêter un livre) et la réglementation des prix, vont dans la mauvaise direction et empêchent la (re)découverte de business models tels que l'abonnement. Le site Safari Books Onlinedonne par exemple accès à une bibliothèque de référence (dont fait partie O'Reilly) pour 43 $ par mois. Les business models du futur seront bien plus diversifiés qu'ils ne le sont actuellement, avec une approche semblable à celle de 24Symbols, mêlant publicité, freemium et affiliation.z

Usages : un nouveau paradigme

La question la plus complexe concerne les usages. Il est d'abord nécessaire d'éviter tout jugement de valeur sur la lecture ou le livre. Il peut aussi être tentant d'estimer que le livre numérique ne sera qu'un livre numérisé (« livre homothétique »), ou un livre enrichi (comme The Death of Bunny Monroe, une application iPhone qui intègre un audiobook avec la voix de l'auteur). Je pense au contraire que le livre numérique sera au livre ce que l'écrit a été pour la mémoire. La séparation entre contenu et contenant ne pourra pas se faire sans bouleversements majeurs. Les notions même de livre et de lecture seront changées. La frontière se fera de plus en plus floue entre image, vidéo, BD, jeu... ; entre lecteur, écrivain, blogueur, journaliste... Le livre numérique ressemblera de plus en plus au Cathy's book, un livre intégrant des éléments de jeu, ou au Libroid, une application iPad divisée en trois parties où le livre se veut infini, multiforme (texte, vidéo, photos) et social.