Les entreprises américaines ont racheté environ quatre fois plus de jeunes pousses que les entreprises européennes selon une récente étude. Explications.

Les Etats-Unis distancent l’Europe en terme d’acquisition de start-up

Un nouveau rapport titré “Startup Transatlantic M&As: US vs EU” réalisé par Mind the Bridge et CrunchBase revient sur les acquisitions de start-up. Les entreprises américaines rachètent bien plus de jeunes pousses que les entreprises françaises si l’on en croit cette étude. Ainsi, sur les 5925 acquisitions de start-up recensées depuis 2012, 4880 auraient été réalisées par des entreprises des Etats-Unis ce qui représente 82% des deals, environ quatre fois plus que pour l’Europe.

 

Les Etats-Unis acquièrent bien plus de start-up que l'Europe

La majorité des jeunes pousses acquises aux États-Unis sont américaines mais les entreprises du pays de l’Oncle Sam rachètent aussi presque autant de start-up européennes (562) que ne le font les sociétés du vieux continent (709).

Autre indice qui montre l’avance des États-Unis par rapport à l’Europe en matière d’acquisitions de jeunes pousses : dans le classement des entreprises qui en rachètent le plus, les 15 premières sont américaines dont 11 sont californiennes et originaires de la Silicon Valley. La première entreprises européenne arrive à la 33e place.

 

Les premiers acquereurs de start-up aux EU et en Europe

Les premiers acquéreurs de jeunes pousses aux Etats-Unis puis en Europe. Source : Mind the Bridge & Crunch Base

À la tête de Mind the Bridge, Alberto Onetti explique dans l’étude que les acquisitions ont joué un rôle central dans le succès de la Silicon Valley selon beaucoup, le rachat de start-up serait une des façons les plus rapides pour les entreprises de continuer à innover, voire à disrupter.

Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste