La télévision en 2025? C'est l'un des nombreux sujets sur lesquels travaille le centre de recherche de NHK, la chaîne de télévision publique japonaise dont les équipes et le budget de R&D dépassent...

La télévision en 2025 ? C'est l'un des nombreux sujets sur lesquels travaille le centre de recherche de NHK, la chaîne de télévision publique japonaise dont les équipes et le budget de R&D dépassent largement celles de la prestigieuse BBC anglaise. Pour l'instant, le prototype que l'on nous montre est une vidéo de 10 mètres sur 5 affichant une image 16 fois plus précise que la toute nouvelle HD (haute définition) des écrans plasma et LCD en magasin. NHK appelle cette technologie la Super High Vision. A cela s'ajoute 22 canaux audio avec des tubes pour les basses tellement disproportionnés qu'ils ressemblent davantage à des tuyaux de canalisation... Vingt minutes de projection et l'effet immersif est tellement bluffant que certains en ont même les larmes aux yeux. Dire qu'il faudra attendre 2025 pour avoir cela dans nos salons !
Comment vont évoluer les médias audiovisuels à l'heure de l'Internet ? Et quel rôle jouera le mobile qui déjà est dans toutes les mains dès le plus jeune âge ? Quel modèle de société se dessine à travers les nombreuses innovations technologiques qui nous viennent d'Asie ? Notre champ de liberté et notre libre arbitre vont-ils se réduire ?
C'est pour répondre à ces nombreuses interrogations que L'Atelier s'est rendu en Asie au mois de février 2007 rencontrer des experts, des industriels et des chercheurs dans deux pays qui font figures d'exemple en matière d'usage innovant des technologies : le Japon et la Corée du Sud.
Cette semaine, nous vous proposons un premier dossier spécial consacré à la Corée du Sud, le "pays du haut débit"
Vous y découvrirez CyWorld, l'une des plus grandes communautés virtuelles du Net qui avec ses 20 millions d'adeptes fait pâlir les 4 millions d'habitants de Second Life. CyWorld, dont la célébrité rapide l'a conduit à ne plus accepter les visites de courtoisie, nous a exceptionnellement ouvert ses portes.
Vous verrez aussi que pour les Coréens le mobile sert de moins en moins à téléphoner et de plus en plus à regarder la télévision : près de 4 millions d'entre eux ont déjà adopté cette nouvelle façon d'utiliser un mobile. Il faut dire que le service est gratuit ! Et plus d'1 million est même abonné au service payant de diffusion satellite de TV sur mobile, de meilleure qualité, et qui propose un plus vaste choix de programmes.
La généralisation du haut débit en Corée est aujourd'hui une véritable "marque de fabrique" reconnue au niveau international. En revanche, ce que vous savez moins est que la Corée paye aujourd'hui le prix de la "monoculture technologique". En effet, l'ensemble du réseau sécurisé coréen est construit sur la base de technologies Microsoft... qui ne sont plus à jour. Conséquence : la Corée ne peut pas passer à Vista !
Pour finir sur une note d'avenir (mais qui pourra en inquiéter certains), vous verrez une vidéo réalisée dans le showroom de SK Télécom. Un petit garçon s'amuse avec un robot prototype. Ce robot éducatif, version compagnon de jeu pour enfants, semblait manifestement bien remplir son rôle de "petit frère" attentif ce jour-là. Etonnant de voir comment les enfants intègrent si facilement et sans complexe les nouveautés technologiques...
Bonne lecture et à bientôt pour un second volet qui sera consacré prochainement aux technologies dans la société japonaise !
Patrice Nordey, Responsable Asie, pour L'Atelier
Consulter les articles du dossier

La télévision sur mobile : ça marche !

Corée : Plongée dans l'univers de CyWorld

La Corée paye le coût de la monoculture

Nos amis les robots (vidéo)

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/03/2007)