télécommunications actuels doivent s'adapter. Les entreprises comme les particuliers s'intéressent de plus en plus à la transmission et au traitement simultané du texte, aux images fixes ou animées...

télécommunications actuels doivent s'adapter. Les entreprises comme les particuliers s'intéressent de plus en plus à la transmission et au traitement simultané du texte, aux images fixes ou animées. En raison de cette déferlante du multimédia, de l'explosion des sites et des utilisateurs d'Internet, les capacités des réseaux de télécommunications actuels sont insuffisantes. Sur un réseau classique, plusieurs heures d'attente sont nécessaires pour transmettre des images animées. Pour s'adapter, les industriels des télécommunications et de l'informatique multiplient les expérimentations. Que ce soit la fibre optique, l'ADSL, l'ATM, en passant par les constellations de petits satellites multimédias disponibles d'ici quelques années, plusieurs technologies se disputent ce nouveau marché. Les constructeurs veulent diviser les temps d'accès à Internet et les durées de transferts des fichiers informatiques par un facteur 100. ° L'Internet du futur est déjà en route aux Etats-Unis. ° La fibre optique, l'ADSL, le RNIS, l'ATM, les constellations de satellites se lancent à la conquête des marchés multimédias. ° Les besoins se multiplient dans la plupart des secteurs du fait de l'accroissement des puissances de transmissions de données. ° En recourant à la technologie ATM de France Télécom, la Cité des sciences et de l'industrie veut créer un vaste réseau culturel en France, puis en Europe. ° L'univers des PMI et leur façon de gérer les réseaux change avec les messageries, les Intranet et la visioconférence. ° Via Internet et à moindre coût, les PME peuvent désormais effectuer leurs échanges de données informatisés. ° Les industriels de l'électronique grand public et de l'informatique s'intéressent à l'habitat et à l'automobile. (Dossier de cinq pages - Les Echos - 04/02/1998)