Enfin, voici l'heure tant attendue: les demi-finales avec les pitchs de chacune des équipes. Après pleins de changement de dernière minute, aussi bien sur le fond que sur la forme, nos jeunes entrepreneurs sont prêts. 

Founder Bus : jour 4 - les demi-finales

Cet après-midi, Sarah, une des organisatrices du Founder Bus et aussi experte en communication a su aider chaque équipe à préparer le meilleur pitch possible, grâce à ses exercices parfois assez atypiques, comme notamment, parler en étant allongé sur le sol. Pendant que les candidats étaient en train de s'exercer, l'Atelier s'est entretenu avec Derina Man, en charge de l'organisation depuis Paris des 5 bus d’entrepreneurs. A noter qu’elle avait déjà expérimenté une première fois ce concept du Startup Bus à Washington DC. "L'organisation n'est pas si simple et évidemment, il y a toujours des petits problèmes : les Espagnols n'ont pas eu internet pendant 2 jours. Et bien sûr, le plus grand problème est d'être d'accord avec son équipe. C'est pour ça que quelques projets ont failli tomber à l'eau le premier jour. Mais ils ont su se reprendre."

C'est ce qui s'est passé pour quelques unes de nos équipes françaises, comme vous avez pu le suivre sur notre blog. Mais le principal, c'est le résultat, et voici les projets défendus par nos équipes:

   Le projet cosychef, le Airbnb de la cuisine! Chaque particulier peut proposer de transformer son chez-soi en un véritable restaurant temporaire en proposant ses spécialités au prix souhaité. Un jour, irons-nous chez l'Italien qui vit au-dessus de chez nous, au lieu d'aller au restaurant?
   Puis vient l'équipe de Jobadventure. Ils veulent rendre l'expérience de la recherche d'emploi plus fun aussi bien pour chercher un job via des jeux mais aussi pour enrichir son curriculum en participant à des formations on line.
   Les membres de l'équipe Wizzz ont toujours su détendre l'atmosphère durant le voyage. Leur thème est à leur image! Comment rentrer en contact avec votre amour secret? Wizzz est là pour vous aider! Via un système de messages anonymes, vous pouvez envoyer un message à votre cible. Et si par le plus grand des hasards, cette même personne vous "wizzz", hé bien, bien qu'anonyme, vous allez pouvoir vous rendre compte que vos "wizzz" se sont rencontrés et qu’une belle histoire peut peut-être commencer.
   Ensuite vient Bench my life : rendre la ville interactive, tel est leur défi. Ils aimeraient ainsi faire de chaque coin de rue une attraction, un lieu touristique via une géolocalisation ou un flash code qui vous permettra d'en savoir plus sur l'histoire du lieu et des personnages célèbres qui y sont passés.
   Enfin, selon l'équipe de Make it happen, il est souvent difficile de trouver quelqu'un qui a les mêmes centres d'intérêts que nous. Make it happen propose une plateforme pour réunir les gens autour de mêmes passions et donc d'évènements.
Et vous, quels projets auriez vous sélectionné?

Le jury composé de créateurs de startups à succès, comme Leetchi a décidé de donner sa chance à Wizzz et Bench my life pour passer directement en finale. Les autres iront en repêchage pour essayer de gagner la wild card et accéder à la finale.

22h38 - Mieux vaut tard que jamais. Les Espagnols sont arrivés avec leurs projets : Jobsquare, Beat Goliath et The Best DJ. Notre jury a choisi de faire passer la plateforme pour DJ directement en finale. On retiendra que les cours de communication de Sarah auraient été très utiles afin de pouvoir vendre au mieux leurs projets. J'espère qu'ils changeront de tactique pour demain. Lire une présentation powerpoint devant le jury n’est effectivement pas toujours heureux.

Alors pour demain, grande rencontre buspreneurs chez Microsoft pour y tenter de gagner la wild card et de passer les finales. Et évidemment, nous vous tiendrons au courant de comment vont se passer les choses pour nos équipes françaises.

Rédigé par Ana Cervera-Lozano
Journaliste