Vous acceptez que vous enfants regardent le DVD de Bamb, distribué par Walt Disney, mais vous refusez absolument que vos chères têtes blondes ne voient la mort de la maman du jeune faon. Dans ce...

Vous acceptez que vous enfants regardent le DVD de Bamb, distribué par Walt Disney, mais vous refusez absolument que vos chères têtes blondes ne voient la mort de la maman du jeune faon. Dans ce cas précis, vous n'avez qu'une possibilité : vous tenir proche du poste de télévision, et faire une avance rapide au moment que vous jugerez opportun.

Pour les films qui contiennent des scènes à connotation sexuelle, des passages violents ou des dialogues trop crus, il y a des solutions techniques. L'une d'entre elles a été développée par la société ClearPlayer, qui vend aux fabricants de lecteurs DVD des puces qui remplissent le rôle de filtres pour les contenus violents, sexuels...

Seulement, les dispositifs de ClearPlayer ne sont pas du goût de tout le monde, et surtout pas du goût des studios de cinéma, selon lesquelles de telles technologies violent la protection intellectuelle des œuvres cinématographiques et de leurs contenus. La plainte qu'ils avaient déposée contre les technologies ClearPlayer n'a pas abouti.

Ou plutôt, elle a trouvé sa réponse via le vote d'une nouvelle législation. C'est le président George W. Bush en personne qui a signé ce qui a été baptisé le "Family Entertainment and Copyright Act". Grande révolution, cette loi crée l'événement dans l'histoire du droit sur la propriété intellectuelle. Les porte-parole de Washington ont simplement précisé que le président avait tenu à signer personnellement le nouveau texte de loi, sans faire de commentaire.

(Atelier groupe BNP Paribas - 29/04/2005)