Des chercheurs canadiens ont créé des instruments numériques bourrés de capteurs, sous forme de prothèses futuristes qui agissent comme le prolongement du corps de l'artiste.

Des instruments de musique numériques évoluent avec le corps des artistes

A l'Université McGill au Canada, les chercheurs Joseph Malloch, Ian Hattwick et Marcelo Wanderley ont travaillé sur un projet fou : mettre au point des instruments de musique numériques sous forme de prothèses accompagnant l'artiste dans son spectacle. Pour fabriquer les différentes parties de ces instruments aux formes étranges, les chercheurs ont utilisé une imprimante 3D. 

Certaines ressemblent à des serpents, d'autres à des ceintures biscornues que l'artiste peut fixer sur son corps ou tenir dans ses mains. A chaque mouvement, la musique se fait entendre, telle une mélodie de harpe très douce. Chacun des 30 instruments conçus pour ce projet est équipé de capteurs et de transmetteurs permettant à l'artiste de contrôler les paramètres de la musique grâce aux mouvements, au toucher et à l'orientation de l'instrument. 

Si ces drôles d'instruments sont en constante évolution grâce aux chercheurs mais aussi aux danseurs et musiciens qui les utilisent, ils ont néanmoins déjà été présentés durant la pièce "Les gestes". Les spectateurs canadiens ont accueilli avec enthousiasme ce spectacle étonnant mis en scène par la chorégraphe Isabelle Van Grimde et le compositeur Sean Ferguson. "Un spectacle qui questionne le devenir humain et le créateur comme entité productrice autonome", peut-on lire sur le site Ma mère était hipster. 

instruments

 

Rédigé par Marion Auvray