Les jeux vidéo rendent-ils violents, nouveau round. Alors que le débat est relancé sur l'influence des jeux, une étude estime qu'en tout cas s'adonner à ces modules améliorerait la précision de tir dans la vie réelle des joueurs et surtout encouragerait à avoir un comportement plus radical.

Les jeux video violents transformeraient les joueurs en tireurs d'élite

Jodi Whitaker et Brad Bushman, des chercheurs de la Communication Research ont publié une étude dans laquelle ils démontrent que les jeux vidéo violents peuvent influer sur le comportement des joueurs. Les deux chercheurs ont testé 151 étudiants en leur faisant jouer différents types de jeux vidéo violents et non violents, y compris des jeux avec des cibles humaines dans lesquels les joueurs sont récompensés pour avoir frappé la tête de leurs cibles. 

Après avoir joué seulement 20 minutes, les participants ont tiré 16 balles d'un pistolet à taille réelle sur des mannequins. Les participants qui ont joué à un jeu violent ont frappé le mannequin 33% de fois plus que ceux ayant joué à des jeux sans violence et ont tiré sur la tête des mannequins 99% plus souvent.

Lors des parties de jeux vidéo violents, les participants sont récompensés pour avoir visé et tiré avec précision sur les ennemis, morts sur le coup si le tir était dirigé vers la tête. Les joueurs étaient donc plus susceptibles de répéter ce comportement en dehors du contexte du jeu vidéo. La conclusion des chercheurs est demeurée significative même après l'arrêt de l'expérience des armes à feu. L'attitude des participants quant à l'utilisation des armes à feu et le niveau global d'agressivité des joueurs est restée très élevée. 

Tout comme une personne qui veut savoir manier une épée peut s'entraîner sur une réplique en bois, l'expérience a prouvé qu'en utilisant une version fidèle d'une arme à feu, les participants ont amélioré leurs compétences et pourraient être plus aptes à viser et tirer dans le monde réel. Ces résultats indiqueraient donc le potentiel des jeux vidéo violents à enseigner ou accroître les compétences des joueurs, y compris dans l'utilisation d'armes dangereuses. 

Cette étude n'est pas la première à mettre en évidence la violence de certains jeux vidéo et l'influence qu'ils peuvent avoir sur leurs joueurs. Dernièrement, L'Atelier s'était fait l'écho des recherches de Greg Perreault, qui avait fait le lien entre religion et violence dans les jeux vidéo. Pour lui, les jeux pouvaient être à l'origine du développement d'une haine des religions dès lors que le joueur ne faisait plus la différence entre virtuel et réel. 

Rédigé par Marion Auvray