La ville de Johannesburg, qui se serait retrouvée face à une invasion de rats, aurait proposé aux habitants de se lancer dans leur capture. Et de gagner en échange... un téléphone portable.

Johannesburg échange rats contre portable

Apparemment cette histoire qui sort un peu de l'ordinaire a eu lieu en raison d'un grand nombre de débris dans la banlieue de Johannesburg, Alexandra, relatait récemment un article du Guardian

La situation critique, apparemment, inquiétait les autorités de la ville locale. Pour lutter contre cette crise sanitaire, l'ONG LifeLine aurait du coup pris une mesure inhabituelle afin d'aider les citoyens et de trouver une solution le plus rapidement possible. La voici: Pour soixante rats capturés grâce au piège fourni par l'ONG, les citoyens seront récompensés avec un nouveau téléphone mobile.

Apparemment, cette initiative aux allures de conte du joueur de flûte d'Hamelin version GSM a rencontré du succès. D'autant qu'elle répond à un manque d'équipement en appareils mobiles. Par exemple Joseph Mothapo, un habitant de cette ville, a déjà remporté deux téléphones et ne compte pas s'arrêter jusqu'à ce qu'il en obtienne un pour chacun des membres de sa famille.

Les autorités locales apprécient l'initiative, contrairement à certains militants en faveur des droits des animaux. Ces derniers soutiennent qu'il n'est pas éthique de mener une politique d'abattage en masse en échange d'une prime.

D'autres avancent des arguments encore plus échafaudés : Il faudrait éviter selon eux que les résidents soient trop excités à l'idée d'avoir des téléphones portables "gratuits" et décident finalement de faire se reproduire des rats, dans le but de les tuer afin de recevoir leur récompense.

Rédigé par Ana Cervera-Lozano
Journaliste