Depuis mai 2005, l'ART (Autorité de régulation des télécommunications) est devenue l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) et s'est vue attribuer une...

Depuis mai 2005, l'ART (Autorité de régulation des télécommunications) est devenue l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) et s'est vue attribuer une nouvelle mission : la délivrance de licence aux concurrents de la Poste dans le cadre de la dérégulation du marché des envois de correspondances.
 
Adrexo, une filiale de SPIR, groupe Ouest France, a reçu la première licence de l'Arcep, "pour offrir des services sur l'ensemble du territoire métropolitain, à l'exception de la Corse". Cette licence ne concerne que les activités ouvertes à la concurrence : "les envois de correspondance hors monopole".
 
La filiale de SPIR, Adrexo, a enregistré, en 2005, un chiffre d'affaires de 600 millions d'euros. Il comptabilise 25000 collaborateurs et 300 centres de distribution (de journaux gratuits et d'imprimés).
 
L'Arcep a également fixé des contraintes pour l'évolution du tarif postal d'ici à 2008. L'Autorité a fixé un plafond de 2,1% par an sous les hypothèses suivantes : "une inflation (indice des prix à la consommation) de 1,8% et un marché postal en légère décroissance (- 0,35% par an)". Cette décision intervient à la veille de la libéralisation totale du marché postal en 2009.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 14/06/2006)