pour l'Europe". Parrainé par la Commission européenne et les ministères de l'Economie, des Affaires européennes et de l'Education nationale, ce concours a pour objectif de mobiliser les jeunes dès...

pour l'Europe". Parrainé par la Commission européenne et les ministères de l'Economie, des Affaires européennes et de l'Education nationale, ce concours a pour objectif de mobiliser les jeunes dès à présent sur la monnaie unique. Les classes de collèges sont invitées à imaginer une méthode, un jeu ou un objet pour aider les personnes rencontrant des difficultés lors du passage à l'euro. Afin d'aider les enseignants du primaire et du secondaire, le Centre national de documentation pédagogique prépare une mallette pédagogique. Le responsable du bureau du contenu des enseignements à la direction de l'enseignement scolaire, Dominique Raulin annonce par ailleurs que "l'euro fera partie des programmes d'enseignement dès la rentrée 1999". Pour cela, il "souhaite donner aux enseignants (...) des illustrations pédagogiques sur la manière dont ils peuvent participer à la pratique et à la compréhension de l'euro dans le cadre des enseignements habituels". Tous les nouveaux manuels scolaires devront, à cette date, être écrits en francs et en euros. ° Les jeunes français sont favorables majoritairement à l'euro. 35 % des 20-24 ans ont l'intention d'ouvrir dès 1999 un compte en euro, 60 % des 15-19 ans veulent le faire entre 2000 et 2002.

° les banques rivalisent d'ingéniosité pédagogique et ludique pour faire passer leur message sur la monnaie unique, que ce soit en primaire, secondaire, ou en enseignement supérieur. Tout est bon pour sensibiliser les jeunes pour informer les parents avec l'espoir de toucher une nouvelle clientèle.

° Selon Jean-François Verdié, maître de conférences à l'université de Toulouse-I et conseiller scientifique et technique du groupe ESC Toulouse "préparer les jeunes à l'euro, c'est préparer l'entreprise de demain".

° Quatre jeunes étudiants toulousains ont créé leur entreprise Cyso, pour commercialiser un convertisseur. Un premier stock de 20 000 pièces est déjà écoulé, 40 000 autres convertisseurs sont en commande auprès du fournisseur asiatique. (Dossier de trois pages - La Tribune - 24/03/1998)