Le travail sera-t-il bientôt dans le pré ? Oui, revendique le projet Soho Solo. Pour simplifier l'installation dans le Gers, ses fondateurs misent sur des villages connectés et des sessions d'accompagnement et de co-working.

L'attractivité des zones rurales dynamisée par les technos et les réseaux (humains) !

"C'est vrai que la région parisienne a ce côté rassurant avec tous les sièges des grandes entreprises", confie à L'Atelier Fabrice Espin, conseiller en informatique chez Tiria. Après 15 ans de travail à Paris, il lui manquait quelque chose de fondamental, la qualité de vie. Fabrice est donc parti habiter dans le beau département du Gers et en 2008, il est devenu un solo. Mais qu'est-ce donc que cette bête-là? Tout simplement une association créée dans le département du Gers, baptisée Soho Solo dont l'acronyme signifie Small Office Home Office, le solo représentant une personne travaillant à la campagne ou à domicile.

L'objectif de ce réseau? Redynamiser la région en créant un lieu d'accueil pour les nouveaux arrivants mais surtout un réseau pour une nouvelle génération de net-entrepreneurs.

Fabrice fait ainsi partie des près de 400 adhérents qui se rencontrent et échangent lors de réunions thématiques organisées chaque mois (comment gérer son site internet ou son temps de travail, réaliser une affiche…). Mais aussi, il pose des questions sur le forum du site, recherche des compétences par catégorie sur une carte interactive du département ou bien communique avec autres solos grâce à l'annuaire téléphonique. Pour lui, le réseau est important et permet de mieux travailler ensemble plutôt que d'être dans une logique de concurrence. Toutefois, il souligne qu'il faut être proactif et se donner les moyens d'avancer en bénéficiant des compétences d'un vrai chef de projet.

L'association a vocation à aider les porteurs de projet et met ainsi à disposition des services d'aides comme des guides d'accueil, un accompagnement personnalisé ou des technologies. Elle donne aussi accès à un réseau de 8 télécentres offrant des espaces de travail avec haut-débit et wifi, ordinateurs, imprimantes et téléphones. 83 villages sont également partenaires et offrent un accompagnement pour l'installation tant professionnelle que personnelle.

Enfin, cette initiative pourrait bénéficier à de nombreux domaines, pas seulement celui de l'informatique, nous dit Fabrice. En effet, artisan, traducteur, médecin mais aussi professions libérales pourraient profiter de ce système de partage et d'échanges des compétences. Les technologies seraient la clé pour mieux travailler ensemble, même dans le pré.

Ecoutez le podcast de L'Atelier Numérique : Les techs, pour "repeupler" les zones rurales? Avec Romain Bilowus, en charge du programme Soho Solo à la CCI du Gers et Fabrice Espin, un Solo

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager