Le Babyfoot, passé de mode ? Si on le connecte, pas du tout. Idem pour le tennis de table, qui peut presque devenir un jeu massivement multi joueurs. Deux projets présentés pendant le festival Futur en Seine.

L'avenir du Babyfoot et du Ping Pong est dans le numérique !

Au Centquatre, Futur en Seine bat son plein. Au village des innovations, difficile de passer à côté du B12:0, le premier babyfoot numérique et connecté avec le Web. L'équipe du Ckab a eu l'idée de détourner cet objet créé au 19è siècle pour en faire un jeu de l'avenir. "Le but, c'est de prendre le babyfoot et d'en faire un objet communicant et intelligent", explique Jérôme Boyé, un des créateurs. 

Utiliser des vieux objets et créer de nouveaux usages, c'est la volonté de ces développeurs qui désirent mêler développement durable (le babyfoot a une espérance de vie de 40 ans tout de même!), le made in France (Bonzini, le créateur est à Boulogne-Billancourt) et les plateformes du web. 

"Le babyfoot possède des capteurs qui arbitrent le match, indique le score et remontent les informations sur une plateforme web. Chaque joueur est muni d'un badge RFID qui lui permet de s'identifier et de commencer la partie."

La possibilité pour les joueurs de faire des tournois en ligne. Le premier est d'ailleurs prévu pour le mois de juillet, lorsque le baby foot sera testé lors d'un tournoi interentreprises. "Nous allons aussi lancer un kit pour les particuliers. Il leur permettra d'équiper leur babyfoot et de jouer en réseau." A terme, l'équipe de Ckab souhaite développer l'autonomie du B12:0 pour le rendre encore plus performant.

Autre jeu, autre usage. Table Tennis Soul Tournament est un jeu de tennis de table pas plus grand qu'un ipad. L'installation, mise en place par l'équipe de développeurs de jeux vidéo Egg Ball, propose aux détenteurs d'Ipad de jouer de la raquette. Le jeu est sur le marché depuis 2 ans, à la date où l'Ipad a fait son entrée dans la cour des grands. 

"Le principe est le même que pour la Wii, sauf que c'est l'iphone ou l'ipod qui tient lieu de manette." Le jeu se télécharge sur Itunes et la manette (My Soul) se télécharge aussi sur la plateforme. Il est aussi possible de jouer sans Iphone ou Ipod et utiliser les doigts comme manette. L'équipe d'Egg Ball envisage d'adapter le jeu à d'autres supports comme Androïd ou encore Windows. "Nous voulons donner un nouveau souffle au jeu et pourquoi pas l'intégrer à du mobilier urbain interactif comme des bornes par exemple." Le jeu a déjà été téléchargé par 200 000 utilisateurs.

Rédigé par Marion Auvray