La semaine dernière, les dirigeants de la France, de la Pologne, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne et de la Hongrie adressaient à deux hauts dignitaires européens (Jean-Claude Juncker...

L'UE favorable à la numérisation du patrimoine européen

La semaine dernière, les dirigeants de la France, de la Pologne, de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne et de la Hongrie adressaient à deux hauts dignitaires européens (Jean-Claude Juncker, Président en exercice du Conseil européen et José Manuel Durao Barroso, Président de la Commission européenne), une missive demandant la constitution d'une bibliothèque numérique européenne.

Ils viennent de recevoir une réponse positive. Dans un communiqué de presse officiel, le commissaire européen en charge de la Société de l'information et des Médias Viviane Reding affirme ainsi : "Le message que viennent d'adresser à la Présidence de l'Union européenne et à la Commission six chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union est un signal positif d'une prise de conscience du besoin de renforcer notre politique dans ce domaine".

Ajoutant que "nos bibliothèques, nos films, notre mémoire télévisuelle et sonore, doivent non seulement être sauvegardés, mais mieux exploités, à des fins de culture, d'éducation, d'information, de recherche", Viviane Reding a présenté les actions à poursuivre et à amplifier puis les nouvelles actions à mener .

Les actions à poursuivre et à amplifier

- Mise au point de techniques de normalisation et de recherche adaptées à l'exploitation des archives écrites et audiovisuelles. Depuis 2001, le programme IST européen de recherche dans le domaine des TIC a lancé un processus de définition de standards et de tests d'accès réciproque entre bibliothèques publiques (projet "The European Library", aujourd'hui géré par la Bibliothèque nationale des Pays-Bas, avec un accès à 90 collections).

- Pour les archives audiovisuelles, les actions PRESTO et PRESTOSPACE (dotées de 9 millions d'euros) contribuent à la mise au point de techniques de numérisation rapides et de haute qualité des archives télévisuelles, tandis que le programme MEDIA de l'Union européenne soutient la constitution de catalogues de films en format numérique. L'utilisation par les industries audiovisuelles européennes des technologies numériques sera une des priorités de MEDIA 2007, pour lequel la Commission demande un budget de 1,05 milliard d'euros pour 2007-2013.

- L'adoption en cours d'une recommandation sur le patrimoine cinématographique, qui promeut notamment la standardisation des catalogues de films et l'interopérabilité des bases de données des archives audiovisuelles.

Les nouvelles actions

- 36 millions d'euros seront consacrés à des projets de recherche - y compris la mise au point de moteurs de recherche "grand public" - dans ce domaine lors du prochain appel dans le cadre du programme communautaire IST, qui sera publié en mai prochain.

- 60 millions d'euros seront consacrés à la numérisation et à l'accès aux contenus dans le programme eContent Plus entre 2005 et 2008, pour renforcer les actions de mise en réseau des archives en Europe.

Positive à l'égard du projet Google Print (lire l'édito de cette semaine) qui a commencé de numériser les fonds de cinq grandes bibliothèques anglo-saxonnes, Viviane Reding a salué l'initiative du moteur de recherche, qui "a permis de lancer un débat dans toute l'Europe". Elle a également jugé que le travail de Google n'était pas incompatible avec celui de l'Europe, ajoutant : "L'argent public ne suffira pas, surtout dans un domaine où il y a un marché à prendre".

(Atelier groupe BNP Paribas - 04/05/2005)