L'art est un sujet polémique, et même très largement philosophique. Qu'est-ce que l'art ? Qu'englobe-t-il ? Les réponses sont aussi nombreuses que les questions. Mais à mon sens, s'il y a une chose que l'on ne peut retirer à l'art sans le dénaturer, c'est bien son humanité.

Ne laissons pas les machines nous voler notre âme d'artiste!

Il y a peu, surfant au gré des pages, les doigts sur le clavier et la tête sur l’oreiller, je suis tombé par hasard sur un article traitant d’une exposition d’art peu commune.  Art Machine ? Quel drôle de nom ! Intrigué, je suis allé plus avant, et j’ai franchi le pas de la page.

Il s’agissait en fait d’une exposition d’œuvres virtuelles, projetées sur des écrans, et qui avait pour terre d’accueil l'ANU School of Art Gallery de Canberra. Jusque là, tout allait bien. Peut-être même allais-je pouvoir en faire un article ! Mais le problème venait après.

Les œuvres en question y étaient en effet réalisées par des robots. C’est à ce moment que, seul devant mon écran et tel le supporter lambda de l’équipe de France, je m’indignai!

Le principe est le suivant : ces robots, à partir d’images ou de textes qu’on leur a préalablement fournis, s’emploient à les transformer en des projections visuelles. Entendons nous bien, mon propos n’est ici ni de critiquer l’apparence (après tout, certains n’hésitent pas à découper des vaches et à les exposer dans du formol...), ni de stigmatiser l’emploi de la technologie. Non, ce qui me choque, c’est l’utilisation à mon sens corrompue du mot Art. Sans entrer dans un débat philosophique interminable, Je reste convaincu que l’œuvre artistique ne peut être engendrée que par la conscience.

Utiliser une intelligence artificielle pour engendrer des projections aléatoires constitue une idée innovante et une performance remarquable, mais ce n’est pas de l’art. Dans l’ère du tout technologique, l’art constitue une des dernières choses qui ne doit pas et qui ne peut pas être entièrement numérisée (au même titre que les donuts au chocolat de ma maman).

Alors, messieurs les scientifiques, je vous en prie :

Soyez innovants, soyez géniaux, inventez nous même des réveils matins à grille-pains  intégrés, et je ne dirai rien. Mais arrêtez de vouloir recréer l’humain et ses spécificités. La vie est belle parce qu’elle est unique et créative. Ne lui enlevons pas cette beauté.

Rédigé par Johnatan Farouz