de technologies innovantes. Pour la 3ème année consécutive, le ministre de la recherche, Roger-Gérard Schwartzenberg, lance le concours de création d’entreprise de technologies innovantes, doté ce...

de technologies innovantes. Pour la 3ème année consécutive, le ministre de la recherche, Roger-Gérard Schwartzenberg, lance le concours de création d’entreprise de technologies innovantes, doté cette année d’un budget de 200 millions de F, avec l’appui de l’ANVAR. Deux types d’aides sont prévues: une aide destinée, à titre personnel, aux porteurs de projets afin de préciser la faisabilité industrielle et commerciale de leur projet. D’un montant maximum de 300 000 F TTC, cette aide couvre jusqu’à 70 % du financement des prestations nécessaires à la maturation de leur projet. Une aide destinée aux entreprises innovantes pour leur permettre de démarrer, dès lors que le projet est arrivé à maturité. Un montant maximum de 3 millions de F TTC est attribué pour financer jusqu’à 50 % du programme d’innovation de l’entreprise. De plus, les lauréats bénéficient d’une aide juridique, de rencontres périodiques avec des investisseurs, d’une mise en relation avec un réseau de 31 incubateurs installés sur l’ensemble du territoire pour la réalisation du projet au plan économique. Le dépôt des dossiers de candidature, dont la date limite est fixée au 31 mars 2001, s’effectue auprès des délégations régionales de l’ANVAR et auprès des DRRT pour les TOM. Renseignements complémentaires sur les sites http://www.recherche.gouv.fr et http://www.anvar.fr ou par tél au 01 55 55 55 55 Le concours a permis en deux ans l’aboutissement de 500 projets de création d’entreprise. Pour le concours 2000, 36 % des projets concernaient l’informatique, 20 % les biotechnologies et 19 % l’électronique et les télécommunications. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 13/02/2001)