La disparition du papier est au cœur de divers débats. Demain, les livres auront-ils tous été remplacés par des smartphones, tablettes, lunettes futuristes ? En effet, comment innove-t-on dans le secteur de l’édition ?

Comment lirons-nous demain ?

Pour répondre à cette question, L’Atelier s’est rendu au Labo de l’édition afin de rencontrer 3 de la douzaine de start-up incubées, à l'occasion du projet Demain dans ma vie, qui se tenait du 19 au 20 octobre 2012. Nous y avons découvert une plateforme de publication et place de marchés pour les auteurs de texte WE LOVE WORDS. Fonctionnant sur le principe du crowdsourcing, les auteurs se servent de ce site pour publier, archiver, partager leur écrits. En outre, ils peuvent les protéger grâce à un système payant de protection. "La plateforme organise également des concours d’écriture dans le but de trouver des slogans, des noms de marques etc" nous explique son fondateur et président Gregory Nicolaidis.

Accompagner les auteurs dans l’écriture

Après s’être rendue compte que les défauts dans les manuscrits étaient souvent récurrents et que l’angoisse de la page blanche effrayait certains auteurs, la maison d’édition Aux forges de Vulcain a mis au point un logiciel d’écriture créative DraftQuest. Celui-ci a pour but de fournir à ces auteurs les outils qu’ils leur manquent pour les accompagner dans l’écriture sans l’uniformiser. Pour ce faire "DraftQuest vous stimule tout d’abord pour comprendre votre style. Puis pour développer une éthique du travail, et éviter la procrastination il vous demande d’écrire 30 minutes par jour" nous confie David Meulemans, directeur général Aux Forges de Vulcain. Sur le site pour écrire, on ne trouve pas de page blanche mais des pictogrammes. Ces stimuli visuels représentent des lieux, des objets et des symboles. Et les auteurs écrivent par thématiques : haïku, roman gothique etc. "Pas de pictogramme trop orienté, sinon cela influence l’écriture et l’on retrouve le même type de récit" poursuit David Meulemans.

L’essentiel des fonctionnalités est gratuite. Mais il existe une partie payante qui permet de privatiser les écrits, de créer ses propres visuels et d’activer différents modes de jeux. En effet, "le logiciel est structuré autour de l’esprit des jeux de rôle dans lesquels le but est d’acquérir des points d’expérience. Il y a le mode battle dans lequel chaque auteur peut choisir les visuels d’un autre, ou encore celui dans lequel les auteurs écrivent à plusieurs mains".
Ce logiciel sera en ligne dès le mois de décembre.

Le livre animé   

Ebook-lr ou EBK est un logiciel qui permet de créer des livres numériques. Celui-ci permet de faire passer un livre papier en numérique ou directement en numérique pour les tablettes, liseuses etc. Il permet de créer des applications de livres scénarisés. Une fois le livre crée, il comprend des animations : voix, bruitage. Puis le lecteur peut tourner les pages une par une, ou bulle par bulle ou encore planche par planches pour les BDs.

En fait l’auteur peut insérer une ambiance sonore tout le long du livre ou encore choisir d’intégrer un bruit pour un passage précis, ou lorsque le lecteur se trouve sur une illustration par exemple. "Créer ces livres numériques donne une nouvelle expérience" nous explique Rafaële Gondry, commercial au sein d’EBK .Toutefois, la version professionnelle du logiciel coûte tout de même 990 €, elle n’est donc pas accessible à tout le monde. Celle-ci est à destination des éditeurs. La version créative quant à elle coûte 29,90€ permet aux auteurs de créer leur livre mais pas d’extraire le fichier final. Pour ce faire, ils doivent solliciter la bienveillance d’éditeurs qui sont prêts mettre le prix pour avoir les droits sur cette version.

Rédigé par Elyse Charvin