Lou Reed, si tu me lis via Google Translate avec ta petite moue si sympathique, pardonne moi comme je t'ai pardonné tes poésies, oui celles que Mathilde a trouvées "trop" au 104. Vous regardez la télévision. Vous n'êtes pas le/la seul. Vous êtes même nombreux/ses. Très nombreux/ses.

Mais vous avez tort. Explication courte (si si, j'en suis capable, j'arrive à faire des SMS, quand même) : "les gens heureux sont socialement plus actifs, assistent plus aux offices religieux, votent plus et lisent plus de journaux. Au contraire, les personnes malheureuses regardent plus la télévision durant leur temps libre."

L'étude menée par l'université du Maryland a quand même duré 30 ans (1975-2006), ce qui la rend on peut l'espérer sérieuse. Résultat, les pas joyeux sont 20% de plus à regarder  le petit écran (terme à réviser à l'aune des écrans plats qui envahissent les salons). Vous espérez échapper à la statistique en étant marié, octogénaire, inculte ? Pas possible, ce 20% est vrai pour tout le monde. Enfin le monde aux Etats-Unis. Mais il ne serait pas étonnant que la France suive de peu. Cela  rend particulièrement savoureux les grands investissements dans les différentes formes de télévision : TV sur mobile, TNT HD, TNT HD 3G, voir TNT HD LTE.

Alors, vous me direz, (pas Lou Reed, qui boude, persuadé d'être a Mother's nature son, ouh ouh, et d'être the only one (...) ha ha ha he's so free hi), si ça se trouve, c'est que la TV rend heureux. Voui. Certes. Mais ce n'est pas encore le sujet. L'étude est incapable de répondre à deux questions :

1 - est ce que le fait d'être plus heureux diminue le temps de visionnage ?
2 - est ce que le fait de regarder la TV rend malheureux ?

Il reste encore de l'espoir. I watched it for a little while I love to watch things on tv, tou dou dou dou dou dou dou, pom pom pom, Satellite of love, Pom pom pom, Satellite of love.

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia