Le marché de la réalité virtuelle va connaître une croissance forte en 2017, et ce au moins jusqu’en 2020 d’après une étude de SuperData. Qu’est-ce qui l’explique ?

Pourquoi le marché de la VR décolle

3,6 milliards de dollars. C’est le montant que devrait atteindre le marché des équipements de la réalité virtuelle (VR) en 2017, d’après une étude de SuperData. Cela correspond à une augmentation de 142% par rapport à l’année précédente. Et cet engouement pour la VR, n’est pas prêt de s’arrêter. Selon ces prédictions, les revenus du marché continueront de croître progressivement d’une année sur l’autre jusqu’à atteindre 37,7 milliards de dollars en 2020.

VR2017.jpg

Le rapport 2017 de BI Intelligence confirme que cette année sera celle de la VR et de la réalité augmentée, grâce à des investissements conséquents en 2016. Plus de deux milliards et demi de dollars ont été misés sur ces technologies, soit une hausse de 271% si l’on compare à 2015.

Les résultats des ventes d’appareils de VR sont aussi révélateurs de cette tendance. Google vient par exemple d’annoncer avoir distribué plus de 10 millions de casques de réalité virtuelle “cardboards“ depuis 2014 et Sony est en passe d’atteindre son objectif de vente d’un million de playstation VR en seulement six mois environ.

La VR a donc la cote. Et pour cause, les applications sont multiples. Soigner les soldats, soulager la douleur, contrôler ses rêves... mais surtout diffuser des contenus. La technologie est prometteuse pour le secteur du loisir et de la culture. L’industrie du livre s’y intéresse, les médias et le divertissement également. En particulier aux Etats-Unis où le New-York Times a envoyé des casques de VR à ses abonnés en 2015 et 2016. La start-up américaine Haptical ambitionne quant à elle de proposer une expérience de lecture futuriste du journal en réalité virtuelle.

L’Amérique du Nord sera ainsi le marché connaissant la croissance la plus rapide, passant de 97 millions de dollars en 2016 à 403 millions de dollars en 2017, d’après SuperData. Et la baisse des prix des équipements pourrait encourager la propagation de cette technologie. Une leçon que la filiale de Facebook, Oculus, semble avoir retenue. Son casque de réalité virtuelle est désormais plus abordable depuis le début du mois de mars.

 
Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste