Les outils et services pour mesurer la popularité, l'influence des internautes font flore. Ces algorithmes puisent dans les publications, les abonnés et les abonnements des utilisateurs de médias sociaux - Facebook, Twitter et LinkedIn principalement - pour en tirer des indices, des notes censés représenter la puissance des personnalités au milieu de leurs réseaux.

Ces services de notation n'ont jusqu'à présent pas été utilisés dans le fonctionnement interne des entreprises. Pourtant, ces dernières usent de plus en plus des réseaux internes ou des fonctions sociales accolées à des outils métiers. Des fonctions sociales qui reprennent dans l'ensemble les fonctions disponibles dans les médias sociaux ouverts : publications courtes, liens raccourcis, followers et following.

Des entreprises américaines analysent déjà les données publiées par les utilisateurs de leurs réseaux sociaux, même si pour le moment, aucun usage n'émerge officiellement. Mais pourquoi ne pas utiliser ces informations pour estimer l'expertise des salariés, non pas en fonction de ce qu'ils sont censés faire, mais de ce qu'ils font, publient et de l'aide qu'ils apportent à leurs communautés internes.
Et pourquoi pas même à terme remplacer l'évaluation annuelle des salariés, qui peut souffrir de rapports émotionnels entre le collaborateur et son manager sans lien avec les compétences.

Cette possibilité ouvre de vraies questions :

  • quid des salariés qui ne publient pas d'information de par leur métier,
  • quid des salariés peu à l'aise avec l'expression écrite,
  • quelle signification donner à des documents,
  • quelles compétences attribuer au contenu des écrits,
  • et comment les faire émerger...

 

Ce Théma fera le point sur les possibilités offertes par ces services, les limites du genre ainsi que sur les dangers potentiels que leur utilisation pourrait receler dans les entreprises.

 

Programme

Télécharger le programme en .pdf

8h45 – Accueil / Petit déjeuner

9h – Présentation et résultats du sondage IFOP/L’Atelier
«Le ressenti des cadres face à leur évaluation»

9h30 – Introduction sur les principes de calcul de l’influence en ligne

  • Megan Berry, marketing manager, Klout
  • Duleepa Wijayawardhana, CEO, Empire Avenue
  • Alexandre Dayon, vice-président en charge des applications, Salesforce
  • Chase Munson, chercheur et analyste, Beyond Digital Agency

10h15 – Pause

Sessions de tables rondes

10h30 – Les nouvelles formes d’évaluation

  • Gérard Reyre, sociologue, Université Paris Est Marne la Vallée, directeur associé de Conseil & Recherche
  • David Métin, directeur du cabinet d’avocats Métin, spécialisé en droit social
  • Claude-Emmanuel Triomphe, directeur Europe de l’association Astrees
  • Pierre Milcent, consultant en social business et solutions collaboratives pour IBM

11h30 – Nouvelles technologies et management

  • Anthony Poncier, consultant en management et entreprise 2.0, USEO
  • Emmanuelle Léon, professeur associé, Gestion des Ressources Humaines, ESCP Europe
  • Magali Chalumeau, membre de l’ANDRH et chargée de développement RH, Restoria
  • Pascale Portères, vice-présidente, groupe BPI

12h30 – Cocktail de clôture

Objectifs

Durant cet événement, vous pourrez :

  • Préparer une stratégie d'étude des compétences liées à la publication de vos salariés
  • Différencier les principales offres d'analyse de la popularité des internautes
  • Mettre en place une politique pour favoriser ou restreindre l'usage de ces services dans votre entreprise