Une étude du Nielsen Consumer Research Group et un rapport du CDC s'attellent à l'amélioration des habitudes nutritionnelles des adolescents aux Etats-Unis.

Un message pour vous rappeler de ne pas oublier votre consommation quotidienne de fruits et légumes?

"Les légumes contiennent des antioxydants, des nutriments essentiels dans la lutte contre les dommages oxydatifs", et bla bla bla. Le discours habituel auquel peu prêtent une oreille. D'abord parce que peu de gens mangent le nombre de fruits préconisés par les médecins et ensuite, parce que l'adolescent a simplement d’autres intérêts.

Commençons par deux infos. Selon Nielsen, les adolescents reçoivent en moyenne 3 417 SMS par mois, ce qui fait 114 par jour. Le CDC, lui, révèle dans un rapport que la consommation de fruits et légumes par les élèves en terminale est en moyenne de 1,2 fois par jour, soit beaucoup moins que les 5 recommandés. Quel est le rapport ?

Des nutritionnistes se sont dits qu’il serait logique d'envoyer des SMS pour informer les adolescents sur la santé. Dans une étude publiée dans le dernier numéro du Journal of Nutrition Education and Behavior, il a été constaté que pour motiver les ados et surtout, les intéresser, palissade, un SMS reflétant leur mode de vie pouvait être efficace. Qu'est-ce qu'un message reflétant le mode de vie d'un ado? Selon des chercheurs de l'université de l'Arizona, il s'agit d'un message dans un style familier et à moins de 160 caractères. Pour parvenir à cette conclusion, ces chercheurs ont sur un an, et auprès de 177 ados, analysé le contenu de tout SMS, son format, son origine, la fréquencemais aussi le style.

A partir de cette base là, ils se sont donc mis à envoyer des textos de recommandations aux ados. Et ça marche! Étonnamment, les jeunes testés auraient beaucoup aimé les suggestions nutritionnelles des professionnels. Vive le texto sain!

Rédigé par Ana Cervera-Lozano
Journaliste