électronique. Lors du séminaire "Vers l'administration électronique" vendredi dernier à Parthenay (Deux-Sèvres), le ministre de la Fonction publique, Michel Sapin, a plaidé pour le développement d...

électronique. Lors du séminaire "Vers l'administration électronique" vendredi dernier à Parthenay (Deux-Sèvres), le ministre de la Fonction publique, Michel Sapin, a plaidé pour le développement de l'administration électronique afin de réformer l'Etat, en s'appuyant sur les services innovateurs, et d'améliorer le service à l'usager. Selon Michel Sapin, les citoyens "veulent des services publics plus réactifs ... une meilleure accessibilité aux services publics et des services publics plus interactifs, à l'image d'Internet et des nouveaux réseaux", les citoyens et les entreprises "veulent un service personnalisé dans leurs échanges avec l'Etat comme dans leurs autres échanges" . Les TIC peuvent répondre à ces nouvelles exigences. Le ministre a rappelé qu'à ce jour on recensait 1 500 sites publics dont 1 000 pour les collectivités territoriales. Le portail Adminifrance reçoit chaque mois 350 000 visites. Le "guichet des formulaires" qui y est ouvert reçoit aujourd'hui 13 000 visites par semaine. Un nouveau portail de l'administration, plus riche en contenu et à l'organisation renouvelée, sera ouvert cet automne. Lors du dernier comité interministériel pour l'aménagement durable du territoire, le gouvernement a décidé la création dans chacune des 26 régions d'un pôle de compétence dans le domaine des NTIC. Le ministre a également rappelé que l'équipement des administrations était une priorité. Fin 1999, on comptait 600 000 postes informatisés depuis les administrations d'Etat. Près d'un poste sur trois a aujourd'hui accès au mèl et un sur cinq à accès au web. Le nombre de postes ayant accès à Internet en 2000 va doubler dans les administrations de l'Etat. Michel Sapin a par ailleurs précisé que tous les ministères, sans exception, seront raccordés grâce à l'intranet inter-administrations "AdER". Tous les échanges entre eux passeront tous, dès le 31 mai, par AdER. Au cours des deux ans à venir, Ader apportera qualité, sécurité et débits accrus pour les échanges interministériels. Dans les mois qui viennent, le gouvernement entend mettre en place un véritable "portail des innovateurs" dans les services publics où toute personne voulant participer à cet effort de réforme, pourra trouver de l'aide sous des formes variées et directement utiles. Le ministre a annoncé qu'un parlementaire sera nommé dans les prochains jours pour examiner les moyens de faciliter la constitution de systèmes d'information des administrations simples d'accès pour l'usager, pérennes, sûrs et compatibles entre eux. Le discours complet du Ministre est disponible à l'adresse http://www.fonction-publique.gouv.fr/leministre/lesdiscours/discours-200005261252.htm

(Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 30/05/2000)