Certaines personnes arrêtent de fumer facilement, pour d’autres c’est un véritable calvaire. En utilisant les nouvelles technologies comme les smartphones, une équipe de chercheurs de l’université de Pennsylvanie et de l’université de Pittsburgh ont essayé de comprendre cette dépendance.

Le mobile aide à explorer l'addiction à la nicotine

Avec un nouveau modèle statistique pour interpréter les données et la capacité de récolter ces données via des appareils mobiles, les chercheurs ont étudié comment la dépendance à la nicotine et un état émotionnel négatif peuvent influencer le besoin des gens de reprendre la cigarette alors que ceux-ci tentaient d’arrêter.

Les chercheurs ont utilisé un modèle de statistique souple qui permet d’examiner plusieurs variables à la fois. Les chercheurs ont aussi créé un logiciel de méthodologie pour analyser ces données.

Cinq fois par an, à des dates au hasard, les participants à l’étude ont été invités à répondre à des questions via leurs mobiles, concernant leurs habitudes de fumeurs, leur état émotionnel ou en désignant sur une échelle de zéro à dix leur envie de fumer. En étudiant les participants à travers leurs mobiles, les chercheurs se sont approchés au plus près des conditions de vie naturelles de ces derniers.

Cette méthode pourrait aussi bien être utilisée pour étudier la toxicomanie, l’obésité ou la dépendance à l’alcool et pourrait aider les chercheurs à découvrir, via les mobiles, ce que ressentent leurs patients sans avoir à leur faire suivre des tests dans un laboratoire, mais bien dans leur environnement naturel. Cette méthode est d’autant plus intéressante qu’elle permet de mettre le patient en confiance grâce à l’utilisation d’un objet personnel.

Rédigé par Marion Auvray