La multitâchitude conduit à la domestication des mâles

Attention, sachant que :

-          les humains multitâches adorent quand dans leur travail, les tâches se multiplient (Cf. 1)
-          l’e-mail en tant qu’élément disruptif valorise les humains multitâches (Cf. 1)
-          les femmes sont plus multitâches que les hommes (Cf. 2)
-          planifier la recherche de clefs est une preuve de la multitâchattitude (Cf. 2)
-          les femmes savent qu’elles sont plus intelligentes que les hommes dès l’âge de 4 ans (Cf. 3)
-          les hommes admettent leur infériorité à 8 ans (Cf. 3)

Conclusions :

-          Il faut réserver les systèmes de messagerie électroniques aux femmes.
-          L’Inria doit créer un système de messagerie qui multiplie artificiellement le nombre de courriels envoyé aux femmes
-          Dès 4 ans, il faut entraîner intensivement les garçons à utiliser des systèmes disruptifs pour rattraper leur retard inné.
-          Avant huit ans, il faut miner le moral des jeunes filles en leur attribuant systématiquement des mauvaises notes
-          En dernier recours, il faut éviter de donner du travail aux hommes, qui ainsi resteront à la maison, et apprendront par là même à rechercher leur trousseau de clefs. Au pire, ils apprendront enfin à gérer un domicile.

(1)  Étude d’Elizabeth Poposki, docteur en psychologie du département des sciences de l’université Indiana University-Purdue University Indianapolis, il sera possible de faire un bilan de la multitâchitude. À noter que notre amie enquête dorénavant sur la quantification de la multitâchattitude (ou multitâchitude, c’est selon)
(2) Recherche de l’université d’Hertfordshire
(3) Étude du British Educational Research Association (BERA)

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia