Il existe des acteurs qui se concentrent sur les moyens de vous faire payer des clichés où vous n’êtes pas au meilleur de vous-même.

La niche de la niche : le paiement des photos prises lors d’événements

Je n’y avais jamais pensé. Lorsque vous allez dans un parc d’attraction,il arrive que vous soyez pris en photo. La plupart du temps au moment ou votre wagonnet chute sur une pente, vous hurlez pour faire plaisir a vos enfants et votre visage déformé se retrouve instantanément sur un écran installé à la sortie de l’attraction, à hauteur de boudchoux, afin de leur faciliter l’envie. Le dessinateur Reiser avait proposé avant sa mort – bientôt 30 ans - une solution pour éviter la requête infantile et l’achat : le masque et le tuba.

Mais en dehors des plages, c’est difficilement adaptable. Bref, Pictureworks va utiliser la plate-forme de paiement de Wirecard. Pictureworks, c’est quoi ? C’est un vendeur asiatique de solutions (kiosques, services mobiles ou web) pour que les parcs d’attraction puissent commercialiser des photos de visages déformés. On peut citer, puisque le fournisseur le fait, le parc à thèmes malais LEGOLAND. Ils sont aussi présents au Singapore Flyer, Snow City, Cable Car, LUGE, Butterfly Park, 4D Magix, et Megazip à Singapore, à l’aquarium de Shanghai, dans les clubs de football de Chelsea, d’Arsenal et de Manchester.

Wirecard, c’est quoi ? Ce sont des Allemands. Des spécialistes du paiement sous toutes ses formes : terminaux, paiement en ligne, paiements anonymes, sécurisés, traitement des flux financiers. In fine cela voudra dire assurer le flux de paiement pour tous les acteurs qui sont dans le business de la vente de photos de visages déformés. Soit les agences de gestion, les designers, les photographes et évidemment les acheteurs.

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia