La start-up OhmConnect est quasiment unique en son genre. Son créneau ? Se concentrer sur les consommateurs et les Inciter à débrancher leurs appareils électroniques aux heures de pointe pour éviter les pics de production d’énergie. OhmConnect va jusqu’à payer ses utilisateurs proportionnellement à l’énergie économisée par ce biais. Curtis Tongue, le cofondateur et directeur marketing de cette start-up lancée en 2014, dévoile sa vision du futur à la fois pour OhmConnect et le secteur de l’énergie.

L’Atelier : Qu'est-ce qu'OhmConnect aujourd’hui ?

Économie d'Énergie

Curtis Tongue : En une phrase, OhmConnect est une entreprise qui paye ses utilisateurs pour économiser de l’énergie. Au départ, on cherchait un moyen de récompenser les personnes qui agissaient pour réduire leur empreinte carbone et ralentir le réchauffement climatique. L’un des moyens d’action le plus simple pour les gens est simplement de s’abstenir d’utiliser l’électricité aux heures de pointe pour éviter qu’une nouvelle centrale ne se mette en marche. Le marché de gros de l’électricité (le CAISO) préfère payer les gens pour qu’ils réduisent leur consommation d’énergie plutôt que dépenser de l’argent pour qu’une centrale en produise davantage. Quand nos utilisateurs économisent un mégawatt d’énergie sur nos conseils, au final c’est comme si OhmConnect avait généré ce mégawatt d’électricité, exactement comme si nous étions une centrale électrique. D’ailleurs, les fournisseurs d’électricité PG&E, SCE, SDG&E achètent notre énergie non gaspillée exactement comme ils achèteraient celle produite par une centrale.

Comment cela fonctionne ? C’est très simple : quand les utilisateurs s’enregistrent sur la plateforme, ils renseignent leur adresse email et leur code postal - ce qui nous permet d'identifier le fournisseur d’énergie qui les sert. Ensuite, les utilisateurs vont connecter leur compte chez le fournisseur d’énergie à OhmConnect pour nous autoriser à accéder aux données du compteur intelligent. Cela nous permet de savoir quelle est la consommation d’énergie de nos utilisateurs d’un quart d’heure sur l’autre. C'est grâce à cela qu'on est capable de mesurer les économies d’énergie. Lorsqu’une nouvelle centrale est sur le point de se lancer, c’est là qu’on envoie des messages à nos utilisateurs pour leur dire « c’est le moment d’éviter de consommer trop d’énergie ». Et si nos utilisateurs sont assez nombreux à réduire leur utilisation d’énergie à ce moment-là, la centrale n’aura pas besoin de fonctionner. Cela peut avoir un vrai impact sur l’empreinte carbone, une grande quantité de pollution nocive pour l’environnement peut être évitée. 

OhmConnect
  • 1 min

Ce qui a changé dans notre approche comparé au début, c’est qu’on a fini par comprendre que si on veut avoir l’impact espéré et avoir une communauté capable d’économiser des centaines de mégawatts ou même de gigawatts, on doit s’adresser à un public plus large. Notre défi est donc de trouver comment encadrer les économies d'énergie d'une manière acceptable, compréhensible et amusante, d'une manière qu'aucune autre entreprise d'énergie n'a été en mesure d’accomplir.

jusqu'à

200$

d'économie par an 

pour une grande maison avec plusieurs appareils energivores

Depuis cette prise de conscience, on a été très concentrés sur la construction d’une expérience simplifiée, amusante, ludique : qui permette aux gens de saisir leur impact collectif, de participer en famille. Je crois que c’était judicieux et j’aurais aimé qu’on le sache un peu plus tôt. Quand on a commencé, on a d’abord cru que ces périodes d’économie d’énergie étaient vues comme un fardeau pour les gens, que c’était gênant pour eux. Qu’en leur disant « ce serait vraiment bien que vous puissiez économiser de l’énergie entre telle heure et telle heure », cela les forcerait à changer leur programme et repousser ce qu’ils voulaient faire. C’était une erreur.

On aurait dû s’en rendre compte un peu plus tôt parce que la question principale qu’on nous posait était « puis-je contrôler ce que je vais gagner par mois grâce à mes économies d’énergie ? ». On a découvert que nos utilisateurs ne voyaient pas le fait de ne pas se servir de l’électricité comme une corvée mais attendaient au contraire avec impatience ces périodes, pour plusieurs raisons. L’une d’elle étant que beaucoup les voient comme une opportunité de se déconnecter, débrancher la télévision, jouer à un jeu de société, sortir, aller courir et faire d’autres choses qui ne requièrent pas une utilisation intensive de l’électricité. C’est quand on s’en est rendu compte qu’on s’est mis à travailler à l’aspect ludique de l’offre.

Est-ce que cela passe par des partenariats comme celui que vous avez récemment conclu avec Centrica Hive ?

Smart city

Comment la maison intelligente deviendra-t-elle un hub d'objets...

  • 11 Jan
    2018
  • 10 min

Exactement. On voit une hausse du nombre d’utilisateurs de thermostats intelligents, assistants virtuels, prises intelligentes, interrupteurs intelligents… la Smart Home se développe. On a des entreprises comme Hive qui nous ont contacté chez OhmConnect et on a trouvé la parfaite synergie pour que ces adeptes de maisons intelligentes trouvent plus de confort, de nouveauté. Cela leur permet de rentrer chez eux dans une maison qui se prépare à leur arrivée en s’illuminant quand il fait sombre et en lançant le chauffage pour réchauffer l’intérieur. Il y a plus d’opportunités désormais avec ce type de domicile, ces maisons intelligentes sont capables de répondre et de s’adapter et de fonctionner en partenariat avec OhmConnect. La maison peut ainsi réguler la consommation d’énergie, la réduire de 25% ou même 50%. Via des partenariats comme celui conclu avec Hive, nous sommes en mesure de faire en sorte que les maisons intelligentes interagissent avec les réseaux, on apporte une valeur économique à l'utilisateur et également des avantages environnementaux à la communauté. La centrale supplémentaire n’aura plus besoin de démarrer en heure de pointe pour combler le besoin puisque grâce aux appareils des maisons intelligentes, il sera possible de décaler et réguler l’utilisation d’énergie (NDLR : pour lancer son lave-linge / lave-vaisselle ou charger son véhicule électrique).

Un consommateur peut changer de fournisseur d’énergie une fois par jour pendant une année entière et encore avoir le choix d’autres entreprises avec lesquelles contracter

Ce développement de l’Internet des objets et l’une des deux tendances qu’on peut observer au niveau macro aux États-Unis. Elle se combine avec le fait que les consommateurs ont désormais plus de choix quant à leur fournisseur d’énergie. En Californie par exemple, il y a trois principales compagnies d’électricités (PG&E, SCE, SDG&E), mais il y en a d’autres dans d’autres États où le choix du consommateur est donc moins limité, et la compétition plus intense. Un consommateur peut changer de fournisseur d’énergie une fois par jour pendant une année entière et encore avoir le choix d’autres entreprises avec lesquelles contracter. En Californie aussi, il y en a de nouveaux qui émergent. Donc les consommateurs ont le choix maintenant, et peuvent même choisir une alternative et puiser toute leur énergie de sources vertes, d’énergies renouvelables.

Des thermostats connectés pour économiser l'énergie

Shutterstock

Vous avez lancé OhmConnect en 2014, qu’est-ce qui a changé en quatre ans ? 

Smart city

Ohmconnect rémunère les individus pour réduire leur...

Archive Avril 2014
L’internet des objets est une tendance majeure, les thermostats et prises connectées étaient plus rares à l’époque. Les entreprises comme Hive ont réussi à s’implanter et à couvrir tous type d’usages à la maison. Cela a permis de rendre les appareils intelligents plus accessibles à un public plus large. Les assistants virtuels comme Alexa ou Google Home ont drastiquement réduit la friction et ont abaissé la barrière à l’entrée de la maison intelligente pour beaucoup de gens qui ont découvert à travers eux les avantages et le confort que pouvait apporter la Smart Home. Ils sont ensuite tentés d’avoir plus d’appareils connectés, c’est selon moi ce qui a changé significativement en quatre ans. L’autre chose qui a grandement aidé est le fait que les gens sont plus à l’aise avec l’idée de traiter avec un tiers comme OhmConnect pour changer leur comportement énergétique. La Californie est un peu unique avec ses trois fournisseurs principaux, on a fait beaucoup de progrès pour mettre à l’aise les consommateurs d’énergie pour pouvoir leur apporter un service additionnel et de la valeur. Sensibiliser les gens au partage d’énergie, à l’idée d’être payé pour prendre de meilleures décisions en matière d’énergie, économiser du courant etc. nous a énormément aider.

Quelles sont vos ambitions pour les cinq prochaines années ?

On a plusieurs objectifs, le premier est une expansion nationale. On a fait beaucoup de progrès en Californie mais il y a aussi plusieurs autres marchés comme New York, Chicago, le Texas, Toronto... où il y a beaucoup d’opportunités pour nous. Pour l’instant on a un programme disponible partout aux États-Unis qui permet de dire aux consommateurs quand l’énergie qu’ils sont en train d’utiliser provient d’une centrale sale ou d’une source d’énergie renouvelable pour qu’ils puissent se déconnecter au bon moment. L’objectif est de pouvoir ensuite les payer pour ces économies d’énergie, exactement comme c’est le cas en Californie.

On a aussi l’intention de garder l’oeil sur la tendance internet des objets et de poursuivre notre lancée de partenariats avec les entreprises d’objets connectés. On voit de plus en plus de maisons devenir intelligentes et d’appareils capables d’interagir avec les réseaux électriques. Cette tendance ne fait que s’accélérer et cela nous intéresse. Voilà nos objectifs pour les cinq années à venir.

ÉCONOMISER L'éNERGIE POUR LA PLANèTE ET SON PORTE-MONNAIE

Shutterstock

Quelle est votre vision du futur de l’énergie ?

Prospective

L'histoire d'amour entre la blockchain et l'énergie ne fait que...

  • 14 Fev
    2018
  • 10 min

En parcourant les États-Unis on se rend compte que l’énergie solaire et éolienne et les énergies renouvelables en général deviennent une part de plus en plus importante, un plus fort pourcentage de la production d’énergie du pays. La difficulté c’est qu’il y a une forme d’inconstance avec ces sources d’énergie : pour le solaire par exemple, le soleil finit par se coucher, il y a alors une baisse de la production, il peut aussi y avoir des nuages, une journée d’orages, des épisodes météorologiques imprévisibles qui peuvent avoir des impacts inattendus sur la production d’énergie. C’est pareil avec le vent, la production d’énergie éolienne peut également être réduite de façon inattendue. Avec OhmConnect, nous sommes en mesure de réagir assez rapidement pour combler certains des déficits de production d'énergie. Il y a une demande et une offre à équilibrer et des services comme OhmConnect sont en mesure d’y contribuer.

Comme le solaire, l'éolien et les énergies renouvelables, cette tendance, comme celle des micro-réseaux (microgrid) ne peut qu’aller à la hausse. Je m’attends à ce qu’il y ait plus de choix  de fournisseurs d’énergies pour le client… Et j’imagine des services comme OhmConnect prendre une place plus importante dans le secteur de l'énergie.

Rédigé par Sophia Qadiri
Responsable éditoriale et journaliste