Pour résoudre des problèmes locaux, unMonastery propose à des innovateurs de partager un environnement de travail reclus, en partant du principe que l'innovation et la collaboration marche mieux avec l'isolement.

[OuiShareFest] Quand la réclusion monastique fait émerger l'innovation

unMonastery est un modèle d'incubateur incongru. Créé par la communauté européenne d'auto-entrepreneurs et d'innovateurs Edgeryders, ce projet propose un nouveau modèle de co-working et d'espaces de travail partagé. En effet, unMonastery reprend le concept de la vie monastique au Moyen-Âge et l'adapte au modèle de l'innovation, afin de favoriser la créativité et la création de liens sociaux dans une petite communauté.

Les participants à l'expérience vivent dans un monastère de la ville de Matera, dans la région des Pouilles dans le sud de l'Italie, de manière recluse. « unMonastery recherche à identifier et résoudre les problèmes locaux. Il agit comme un mécanisme qui recherche les besoins, attirent les talents, les compétences et les connaissances afin de les agréger dans une même synergie », explique Nadia El-Imam, porte-parole de la communauté Edgeryders lors de l'évènement Oui Share Fest, à Paris. La collaboration locale vise à la pérennisation de projets à bas-coût et entièrement durable afin de faire face à la crise.

UnMonastery pourrait être comparé à un département de Recherche et Développement. Toutefois, le potentiel d'incubation combine à la fois les avantages d'un lieu relativement clos, avec des personnalités de différents parcours venant de différents pays, avec ceux de la collaboration externe. « L'absence de contraintes permet d'envisager n'importe quel type de solutions. Le risque d'échec comme les chances de succès qui en découlent sont plus élevées », fait par ailleurs remarquer Nadia El-Imam. 

Rédigé par Guillaume Parodi
Rédacteur