Jusqu'à octobre 2006, on peut se rendre aux Etats-Unis sans avoir de passeport biométrique, un passeport à lecture optique suffit... sauf pour les citoyens qui ont renouvelé ou obtenu leur...

Jusqu'à octobre 2006, on peut se rendre aux Etats-Unis sans avoir de passeport biométrique, un passeport à lecture optique suffit... sauf pour les citoyens qui ont renouvelé ou obtenu leur passeport après le 26 octobre 2005. Dans ce cas, il faut, en plus du passeport à lecture optique, un visa qui coûte 85 euros et un entretien à l'ambassade américaine.

Pourquoi ? Tous les étrangers - dont le pays fait partie du programme d'exemption de visa - qui se sont vus délivrer leur passeport après le 26 octobre 2005 doivent être munis, pour entrer sur le territoire américain, d'un passeport biométrique. Or, en France, un contre-temps est intervenu et les passeports biométriques ne seront pas disponibles avant le mois de mai.

Que s'est-il donc passé ? En août 2005, le ministère de l'Intérieur lance un appel d'offres pour choisir l'entreprise qui produira les passeports électroniques. La société Oberthur est choisie. Mais l'Imprimerie nationale décide de faire appel de cette décision devant le tribunal administratif en s'appuyant sur la loi du 31 décembre 1993 qui lui donnerait le monopole de la fabrication des documents administratifs sécurisés.

En attendant un jugement sur le fond, le tribunal administratif, qui a été saisi en référé par l'Imprimerie nationale, a interrompu la fabrication de passeports biométriques. Le passeport biométrique comprend une photo numérique et une puce RFID qui stocke les informations personnelles. Aujourd'hui, en rance, il est donc impossible de se procurer un passeport électronique, contrairement aux autres pays européens qui ont lancé la production.

Le ministère de l'Intérieur a donc décidé qu'il produirait les passeports biométriques lui-même. Cependant, la mise en place du processus de production retarde leur mise à disposition, qui sera effective en juin 2006. D'ici là, mieux vaut être équipé d'un passeport délivré avant octobre 2005 s'il on veut se rendre aux Etats-Unis, sous peine de devoir subir les délais interminables d'une ambassade américaine surbookée...

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/01/06)