Pédaler avec les ordinateurs ?

Il a apporté une solution à nos problèmes de circulation dans les grandes - et petites - capitales du monde. Paris, New York et des centaines d’autres villes l’ont déjà adopté, à raison de plusieurs centaines de stations mises à notre disposition, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Vous avez deviné de quoi il s’agit ?

Le vélo des villes, bien sûr !

En France, c’est à la ville de Lyon que nous devons ce formidable concept. Seulement voilà, je suppose que cela vous est certainement déjà arrivé de ne pas trouver de place pour “garer” votre vélo. Du coup, vous pédalez jusqu’à la prochaine station, dans l’espoir de trouver une petite place… En vain, et cela peut durer longtemps. Voire très longtemps. Vous pestez donc, car bien sûr, il pleut, et votre brushing ne ressemble plus à rien. Vous pestez aussi parce que le sport, c’est bien, mais aujourd’hui, vous n’aviez pas prévu de faire tant de kilomètres. Surtout en tailleur.

Bref, les limites du vélo des villes sont là : le manque de place dans les stations, ce qui nous ramène amèrement au volant de notre voiture.

Cela étant, pas de panique ! Des chercheurs de l’université de Tel Aviv ont peut-être trouvé la solution. Grâce à un algorythme on pourrait prévoir le flux des vélos et gérer au mieux le déplacement des flottes. Il fallait y penser, et ils l’ont fait ! Reste à savoir quand nous pourrons en profiter !

Rédigé par Estelle Caudal