Parce qu'être soldat du feu est un métier à risque, des chercheurs espagnols ont mis au point une tenue qui surveille leurs fonctions vitales à chaque intervention.

Les pompiers basques ont désormais leur tenue ange-gardien!

Au pays Basque espagnol, les pompiers sont appelés 15 000 fois par an en intervention. Si les accidents sont rares parmi les professionnels, il arrive néanmoins que certains soient blessés très gravement. Dans le cadre du projet européen I-Protect, le centre Tecnalia et la Fondation Sueskola ont récemment présenté un nouvel équipement qui surveille l'état de santé des pompiers et leur environnement lorsqu'ils sont sur le terrain. 

La tenue comprend une veste et un pantalon ainsi qu'un appareil respiratoire autonome et un système pour communiquer avec le centre de contrôle. La veste et le pantalon sont équipés de capteurs qui surveillent la fréquence cardiaque, la respiration et la température du corps du pompier. Ces deux vêtements comprennent aussi un détecteurs de gaz toxiques. L'appareil respiratoire permet lui la gestion de l'oxygène du pompier. Lorsqu'un problème survient, il envoie un signal sonore au centre de contrôle qui est alors en mesure d'intervenir et de sauver le pompier. 

L'initiative espagnole n'est pas la première à voir le jour. Il y a quelques semaines, l'Atelier s'était fait l'écho du projet Bodysens. Il s'agit d'une cagoule ange-gardien également en mesure de surveiller les fonctions vitales des pompiers sur le terrain. Ces deux projets peuvent se révéler de vrais atouts lorsque les vies des pompiers sont en jeu. Après tout, ces professionnels veillent sur nous mais qui veillent sur eux ? 

Sueskola

Rédigé par Marion Auvray