Tout bon chrétien n'apprend-il pas au catéchisme que tout ce qui est donné sa vie durant sera rendu au centuple après sa mort? Donner l'aumône à l'église, dans le métro, aux pompiers, aux facteurs, à la concierge... Donner fait du bien! Donner comme on respire! La générosité est considérée comme une qualité suprême. Mais une question nous taraude tous : donne-t-on toujours pour la beauté du geste? Le doute subsiste...

Et prendre alors?

Une étude de la très sérieuse Université de Chicago baptisée "The truth about give and take in social situations" va peut-être nous éclairer. Grâce à elle, nous découvrons qu'être méchant suscite des comportements d'autant plus hostiles de la part des personnes offensées. Ah bon? Peut-être que les expériences de terrain vont nous en dire un peu plus...  Un test a été réalisé sur quarante étudiants divisés en deux groupes. Une somme de100$ est prêtée au premier. Il est demandé au second, au courant de la somme reçue par leurs pairs, d'en prendre le montant désiré. En moyenne, ils décident de prendre la moitié de la somme. Une fois les rôles inversés, il est intéressant de constater que le premier groupe, traumatisé par la perte d'argent, va soutirer bien plus! Et Boaz Keysar, Professeur de psychologie de constater : "l'acte de prendre est très mal perçu et tend à s'intensifier."

Consigne de Noël : soyez généreux, faites de beaux cadeaux ! Mais attention à ne pas se resservir deux fois de la dinde ou encore d'engloutir la boîte de chocolats de tatie Danielle. Cela pourrait être très mal perçu ! Gare aux représailles...

Rédigé par Ariane Rousselier