Basile Segalen, que vous pouvez retrouver et ici, a fait son mémoire sur “La preuve, impératif de la communication corporate“.

Exemple avec The Futures Company, qui communique sur : “The Futures Company Announces ‘The Future At Your Fingertips’

La preuve ? Et bien, voilà voilà :

t h e n e w cu t t i ng - edg e sea r c h f unc t i o n w e re i n t r oduc i n g tr an s f o r ms t h e ga t e w a y ou r c li en ts us e to acces s i n f o r m a t i o n i n to a cus t o mi z ab l e r esea r c h e n g i n e t ha t e f f o r t l ess l y a g g r ega t e s a l l o f o u r i ns i gh ts p l a t f o r ms to p r ov i d e t h e spec i f i c t o p i ca l i n t e lli genc e t he y a r e seek i n g. With this, Bersoff explains, c li en ts ca n t he n tr an s f o rm i ns i gh ts i n to a ne w unde r s t and i n g o f t h e f u t u r e , c r e a t i n g pe r spec t i ve s o n n e w op p o r t un i t i e s t h a t a re tr u l y r evo l u t i ona r y.

Le futur est illisible, il y a trop de trucs dedans. C’est bien pour cela que L’Atelier existe. [oui, ceci est un message publicitaire, peut-être à caractère informatif si l'on veut être discourtois]

Bon, en même temps, leur positionnement est intriguant, on va regarder cela de plus près.

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia