s'initier à Internet par le programme européen Encata. Pour faire connaître Internet aux chefs d'entreprise, le programme européen Encata s'est appuyé, en Haute-Garonne, sur un groupe d'entreprise...

s'initier à Internet par le programme européen Encata. Pour faire connaître Internet aux chefs d'entreprise, le programme européen Encata s'est appuyé, en Haute-Garonne, sur un groupe d'entreprises sélectionnées par le Centre de développement économique (CDDE). Ces sociétés ont bénéficié d'un abonnement à Internet quasiment gratuit et de la possibilité de créer une page Web. ADF, une des sociétés cobayes, PME de Software a mis au point un logiciel de gestion et de management sportif. Son produit, encore en phase de prélancement, sera commercialisé dans le cadre de la Coupe du Monde. Son site, moyennant un loyer mensuel de 400 F, est hébergé aujourd'hui par le serveur d'Encata. Comme l'explique Yannick Lense, créateur et dirigeant d'ADF "notre site, qui comprend cinq ou six pages, nous a permis de faire l'économie d'un investissement de 25 000 F environ. Avec 500 visiteurs en quatre mois, le site est sans aucun doute un atout supplémentaire pour la commercialisation du produit". Pour ADF, le bilan est plutôt encourageant. Il n'en va pas de même cependant pour les Poteries Clarous "La home-page obtenue grâce à Encata ne nous a rien apporté. Sans doute parce que les mots clés ont été mal sélectionnés". Depuis septembre dernier, en partenariat avec Unisoft Internetway, le CDDE organise aussi des réunions d'information en puisant dans le vivier des PME du département, et ce afin de passer du test au développement "pour qu'une opération Internet fonctionne, il faut qu'il y ait une stratégie construite de la part de l'entreprise, pour éviter de cantonner l'outil dans un rôle de gadget". (La Tribune - 18/02/1998)