L'Atelier et Paris ACM Siggraph organisent la quatrième soirée de présentation de développements français innovants arrivant à leur terme (recherche) ou ayant commencé à être sur le marché (start-up).
Cette soirée sera particulièrement orientée vers les recherches et les développements artistiques et créatifs et sera animée par Yves Gorin de Ponsay et Antoine Perrichi.
1/ Comment programmer l’imprévisible ? par Pierre Berger/Les Algoristes

La création artistique doit, pour mériter ce nom, faire émerger de l’inédit, de l’original, donc de l’imprévu, mais aussi éveiller chez le spectateur une « résonance » : plaisir, émotion, sens. Tant l’inédit que la résonance, sauf aux plus bas niveaux, semblent radicalement impossibles à programmer. Nos expériences laissent entrevoir comment dépasser cette aporie : approfondir le concept « hasard » et le combiner avec des algorithmes d’évaluation, dont certains donnent des résultats intéressants malgré leur simplicité. Ces expériences ont été développées d’abord pour les images fixes et commencent à explorer la vidéo.
Pierre Berger est un artiste numérique indépendant, aux frontières de la création plastique (centrée sur l’image 2D), du développement informatique et de la philosophie. Après des études de théologie et de mathématiques, il a consacré l’essentiel de sa vie professionnelle au journalisme informatique (0.1. Informatique, Le Monde Informatique). Il a publié L’informatique libère l’humain (L’Harmattan, 1999), puis lancé le développement du logiciel Roxame.

2/ Art et vie artificielle par Alain Lioret/Département ATI, Université Paris VIII

Après des années d’une relative stagnation, les technologies de la vie artificielle progressent aujourd’hui sensiblement dans le domaine des jeux vidéo et du cinéma d’animation, notamment en 3D. Un jeu comme Spore a ouvert une voie sur laquelle se multiplient aujourd’hui des prototypes de nouveaux jeux, depuis le niveau moléculaire jusqu’à des univers entiers. Une des applications importante est la modélisation des foules, qu’il s’agisse des univers virtuels ou de l’étude des mouvements réels par exemple dans les parcs d’animation.
Alain Lioret est maître de conférences HDR dans le département Arts et Technologies de l'Image de l'Université Paris VIII. Il mène des travaux de recherche autour des acteurs virtuels et de la vie artificielle depuis plus de dix ans.
3/Corpus | Motion par Patrice Mugnier/Ensadlab
Corpus|Motion est un dispositif scénographique permettant à deux performeurs de manipuler des images mobiles. Il tisse un lien entre spectacle vivant et performance vidéo en empruntant des formes d’écriture propres à chacun d’entre eux. Le projet repose sur le tournage préparatoire d’une performance réalisée par deux danseurs homme et femme. La performance met en avant les tensions issues d’un rapport masculin / féminin qui bascule d'un simple jeu sensuel à l’émergence d’une confrontation explicite. Corpus | motion propose une relecture à la fois spatiale et temporelle de cet instant brut. Un ensemble de développements techniques et numériques ont été élaborés pour permettre une écriture et une scénarisation temps réel de l’œuvre. Les performeurs, dotés d’accessoires détectés par le biais de la technologie infrarouge, interviennent directement sur la diffusion des media dans l’espace scénique.  

Patrice Mugnier est un artiste et réalisateur multimédia, enseignant, responsable du programme de recherche ITR (Image TempsRéel). Il développe parallèlement au sein du collectif Active Creative Design un programme de recherche au sein d'EnsadLab, le laboratoire de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs.

4/ Quand les émotions deviennent formes… en solde par Maurice Benayoun/artiste, co-fondateur et directeur artistique du CITU - Université Paris VIII
La Mécanique des émotions est une série d’œuvres polymorphe qui comprennent installation, sculpture, performance musicale, distributeur automatique. Mettant en scène les émotions du monde, hypothétique source d’énergie (et de revenus) le projet explore de façon métaphorique les relations complexes qu’entretiennent, les réseaux, les nouvelles formes dynamique de représentation, la réalité de l’nformation, la substitution des flux de matière par les flux de signes, le parallèle entre processus artistiques et processus commerciaux dans un simulacre d’économie qui propose des émotions à vendre, à l’instar du spectacle qui en a fait le moteur de son économie.  
Maurice Benayoun est artiste plasticien qui a notamment réalisé entre 1990 et 1993 la série Les Quarxs en collaboration avec François Schuiten, la première série en image de synthèse 3D haute définition. Il est en 1993 lauréat de la Villa Médicis hors les murs pour son projet AME.
Le Paris ACM SIGGRAPH est "chapitre" parisien de l'association internationale ACM SIGGRAPH qui poursuit son action en France, afin de promouvoir l'imagerie numérique sous toutes ses formes et sous tous ses aspects, de l'infographie aux techniques interactives, au travers de sa culture et de ses applications.

L'Atelier et BNP Paribas sont partenaires de Paris ACM Siggraph