Un projet collaboratif s'intéresse à l'humain, ce qui confère aux responsables RH un rôle prépondérant dans le montage et le suivi d'un tel travail. Mais ce rôle ne semble pas encore pris à sa juste valeur.

Par Anthony Poncier, consultant en management et en stratégie des organisations au sein du cabinet IDRH, auteur du blog poncier.org
Le travail collaboratif en entreprise - ou entreprise 2.0 - est avant tout une question de personnes et non d’outils. Quand je parle de personnes, je parle de management, de culture d’entreprise, d’interaction entre les collaborateurs… Cela peut sembler un raccourci, ou un biais lié à ma profession de consultant en management. Mais le premier acteur qui me vient à l’esprit, dans le cadre d’un projet collaboratif, est la Direction des Ressources Humaines.  Pourtant, quand on y regarde d’un peu plus près, cela n’est pas aussi évident. J’étais invité récemment au premier Enterprise 2.0 Forum français - si vous avez manqué cette session, je vous recommande celles à venir en Allemagne, ou celle qui se tiendra à Paris l’année prochaine : c’était de très haute tenue. Dans la salle où des entreprises étaient représentées, à priori seulement trois personnes issues des RH (deux dans le secteur bancaire et une dans le secteur du luxe). On en vient à se demander si ce sujet est important pour elles.
Des ressources humaines encore peu impliquées
Mais ce n’est pas tout : dans toutes les présentations de la journée (et pas que pour les cas français) la RH était absente ou relayée à un rôle secondaire dans le projet de transformation (charte, lien avec les institutions représentatives du personnel). Quand j’ai posé la question sur le rôle des RH dans ces projets, la réponse a été la même pour tous : les ressources humaines étaient inexistantes dans les projets déployés. Pourtant, tous ont axé leur présentation sur l’humain, le management, le culturel… Cela veut-il dire que la DRH ignore l’importance des médias sociaux dans l’organisation de l’entreprise ? Sans doute cela a-t-il été le cas dans un premier temps. Mais c’est est en train de changer. Je vois de plus en plus de responsables s’occuper de cette question. Et le premier numéro des Cahiers de la Prospective RH* s’intitule : "Nouvelles technologies, nouvelle culture, nouveaux comportements. Quels nouveaux modes de management ?".
Une situation en train de changer
A noter que les rédacteurs de ce cahier sont majoritairement des responsables des ressources humaines ou des personnes investies dans ce secteur. Autre support, une chaîne de web TV est désormais consacrée au rapport des RH et du 2.0 (HRchannel). Avec comme plateau de lancement le thème : "Les RH seront-ils les leaders de l'entreprise 2.0 ?". Si c’est encore loin d’être le cas, il est vrai que depuis la fin de l’année 2009, on sent un frémissement important du côté des ressources humaines. Ce qui est sûr, c’est qu’une véritable évolution des entreprises vers une organisation collaborative ne se fera pas sans les RH. Ces dernières doivent avoir un rôle au même titre que la direction de la communication et celle des systèmes d’information dans le pilotage de tels projets. Tout comme les ressources humaines ont su devenir des business partenaires à part entière de l’entreprise, elles doivent devenir des partenaires incontournables de l’entreprise 2.0.
*édité par le groupe RH&M